Vision et Valeurs

Click HERE for English Version

Cher/es Compatriotes,

Il est l’heure !

Il est l’heure pour les camerounais et les camerounaises d’achever le processus de transfert de pouvoir amorcé il y cinquante ans !

Il est l’heure de construire pour nous-mêmes, camerounais et camerounaises, de nouvelles conceptions du pouvoir, du leadership et de la gouvernance basées sur nos principes propres, nos valeurs et nos  intérêts !

Il est l’heure pour nous, camerounais et camerounaises, de construire, de mettre en œuvre  et de pérenniser un nouveau système de gouvernance qui :

  • Garantit la démocratie, les libertés civiques et l’Etat de droit.
  • Assure à tous les services de base de manière équitable et efficace.
  • Entretient un environnement économique libre, juste et propice à créer l’emploi et la richesse pour les camerounais.
  • Encourage et défend  la transparence, le mérite et l’excellence dans tous les domaines.
  • Est comptable de l’utilisation des ressources de la nation devant l’ensemble des camerounais et camerounaises.

Il est temps de mettre fin à un système caractérisé par :

  • La violation systématique des règles et usages de la République.
  • La défense et la préservation des intérêts d’une minorité au détriment de l’intérêt général.
  • Les détournements des deniers publics.
  • L’arrogance des représentants de  l’Etat vis-à-vis des populations.
  • La perte de confiance des citoyens dans les institutions de la République.
  • La navigation à vue dans la conduite des affaires publiques.
  • L’impuissance de la puissance publique devant les problèmes économiques et sociaux qui préoccupent les camerounais.

Nous devons bâtir l’avenir de notre nation sur des principes clés :

  • Un Cameroun uni dans sa diversité.
  • Un Cameroun pour et avec les camerounais/es.
  • Un Cameroun équitable.
  • Un Cameroun leader en Afrique et dans le monde.

PRINCIPES ET VALEURS

Un Cameroun uni dans sa diversité

Le mot diversité aurait pu être inventé au Cameroun. En témoignent, la pluralité de nos ethnies, la présence de deux grands peuples autochtones d’Afrique (les Mbororos et le Bakas), notre histoire coloniale qui nous a légué deux des langues les plus parlées dans le monde, une Diaspora qui aujourd’hui est présente dans les quatre coins du monde. Toute cette diversité devrait être une richesse incroyable pour le Cameroun.  Malheureusement, de l’indépendance à ce jour, nous avons vu les politiques manipuler cette diversité pour nous diviser, pour nous affaiblir et dans les cas des peuples autochtones, pour laisser disparaître des connaissances et des cultures qui font partie du patrimoine mondial.

Il est l’heure d’oser.

Oser bâtir un avenir brillant en puisant dans nos traditions plurielles qui, quand on les examine bien, comprennent des piliers de la démocratie tels que le dialogue social, la justice aveugle, la séparation des pouvoirs, la structuration de l’Etat, la décentralisation et bien d’autres.

Oser bâtir un avenir en tirant le meilleur de notre pénible histoire coloniale, en reconnaissant à égalité les deux parties du Cameroun qui ont choisies de créer cette nation unie ; en reconnaissant que la procédure d’unification a jusqu’ici connue beaucoup de méfaits, causant ainsi préjudice à certains ; en définissant ensemble les paramètres et la stratégie qui nous permettront de bâtir une unité solide, faisant de cet accident de l’histoire un atout concurrentiel pour notre pays sur le plan économique et diplomatique.

Oser reconnaître l’incroyable richesse en connaissances scientifiques, en pratiques de gestion durable de l’environnement  et valeurs culturelles, que possèdent  nos deux peuples autochtones.  Préserver et enseigner cette richesse dont la valeur est inestimable pour notre patrimoine national.  Oser définir de nouvelles formes d’intégration qui respectent la dignité et l’honneur de ces peuples.

Oser redéfinir la nationalité pour permettre à des camerounais/es qui adoptent une seconde nationalité de ne pas perdre la notre s’ils le désirent.  Oser mobiliser l’ensemble de nos ressources humaines dans le monde, quelque soit leur pays adoptifs afin de leur permettre de contribuer à la construction de ce nouveau Cameroun que nous désirons tant.
L’unité dans la diversité est l’un des principes clés sur lequel nous allons oser inventer l’avenir du Cameroun.
Un Cameroun pour et avec les Camerounais/es
Depuis l’époque coloniale, le pouvoir est exercé par un petit nombre qui se croit tout permis.  Pas d’obligation de dialogue : ils pensent ne rien devoir au peuple camerounais, qu’ils méprisent.  Pas d’obligation de compte rendu : toutes les ressources leur appartiennent, ils décident ensuite des miettes qu’ils accorderont à la majorité. Pas d’obligation de résultats, sauf pour eux-mêmes et leurs familles élargies.  Le pouvoir des élites.  Hier cette élite c’était des colonisateurs. Depuis cinquante ans, elle est composée de camerounais qui se croient tout permis.
Il est l’heure d’oser.
Oser construire une nouvelle définition du pouvoir qui oblige ceux et celles qui dirigent de gouverner avec et pour le peuple, par la consultation, le dialogue et la concertation permanents.
Oser créer les systèmes qui garantissent l’alternance afin que nul ne se croit tout permis et que nul ne s’éternise au pouvoir.
Oser équilibrer les pouvoirs pour s’assurer que le pouvoir ultime demeure entre les mains du peuple et qu’aucune personne élué par ce peuple pour gouverner pendant un temps, ne l’oublie.
Oser ériger des contre-pouvoirs qui maintiennent les gouvernants sur les rails, qui s’assurent que la voix du peuple soit entendue et que ses exigences soient prises en compte.
Il est l’heure d’oser mettre en place un Etat qui est véritablement au service du peuple.  Un Etat qui mesure son succès et ses résultats en fonction du bien être des camerounais/es. Un Etat qui répond aux préoccupations politiques, économiques et sociales des populations. Un Etat qui considère que chaque citoyen/ne camerounais/e a droit à des services de la plus haute qualité qu’on puisse lui fournir.

Un Cameroun équitable
Nous avons permis aux « ismes » de polluer notre société.  Tribalisme, sexisme, âgisme, etc.  Depuis cinquante ans, nous utilisons tous les critères possibles pour discriminer l’autre, pour bloquer le succès de l’autre, pour empêcher l’émergence des talents et l’atteinte de l’excellence.
Il est l’heure d’oser.
Oser reconnaître que notre identité ethnique est un atout pour nous et pour l’ensemble du pays, mais ne peut être ni un critère de recrutement, d’admission, de progression ou de rejet dans quelque processus que ce soit.
Oser analyser le sexisme qui sous-tend nos croyances religieuses, traditionnelles et philosophiques et reconnaître qu’aucune nation ne peut prétendre se bâtir sans 50% de ses ressources d’une part, qu’aucune liberté ne peut être considérée effective si elle est refusée à la moitié de la population, aucune justice n’est faite si elle n’est faite à toutes et à tous.
Oser reconnaître que le respect accordé à l’âge de manière justifié dans nos traditions, ne nous permet pas d’utiliser ce critère pour exclure les jeunes, pour leur refuser l’accès aux ressources, l’accès à l’emploi, le droit d’expression, et le droit à une place parmi ceux et celles qui dirigent la nation.
Oser créer les systèmes qui reconnaissent les inégalités créées par les erreurs du passé et qui inventent des méthodes et moyens pour donner l’égalité des chances à toute personne quelque soit son origine ethnique, son sexe, sa croyance religieuse, son appartenance politique ou son âge.

Un Cameroun leader en Afrique et dans le monde

Nous sommes un pays béni.  Un  pays d’une richesse en ressources humaines et en ressources naturelles dont d’autres ne peuvent que rêver.  Malheureusement, malgré cette richesse, nous avons permis à la corruption, la médiocrité et au « succès » par le raccourci de s’installer comme norme dans notre cher pays.  Malgré ces richesses, nous avons trouvés le moyen d’avoir une performance économique médiocre, des services sociaux catastrophiques et une démocratie en trompe l’œil.

Il est l’heure d’oser l’excellence.

Oser analyser les meilleures performances sur le plan économique, social et politique et oser développer nos performances pour être parmi les meilleurs.
Oser se comparer uniquement aux meilleurs de la classe et jamais aux derniers.

Oser créer, inventer, performer pour que les citoyen/nes camerounais/es aient les meilleurs services et soient les plus heureux.

Il est l’heure d’oser laisser derrière nous la mentalité du sous-développé qui se contente de la seconde place, du moins mauvais, de l’à peu près.  Il est l’heure que les performances individuelles de nos citoyen/nes dans tous les domaines rivalisent avec les meilleurs dans le monde.  Il est l’heure d’oser être parmi ceux qui définissent et dirigent l’Afrique.  Il est l’heure de trouver notre niche dans le concert des nations en mettant en avant nos atouts spécifiques.

Il est l’heure pour le Cameroun d’oser l’excellence.

 

Click HERE for English Version