POINT DE PRESSE DU 13 OCTOBRE 2011

Déclaration de la candidate Edith Kahbang Walla

Au lendemain de l’élection présidentielle du 9 octobre 2011, le Cameroon People’s Party remercie les millions d’électrices/eurs, les milliers de militant/es, sympathisant/es, scrutatrices/eurs et volontaires qui partagent notre vision du Cameroun Leader et qui se sont engagés pour réaliser cette vision pour notre nation.
Le 9 octobre nous avons passé une étape importante pour la réalisation de cette vision, nous maintenons le cap sur Le Cameroun Leader et demandons à tous ceux et celles qui se sont engagé/es de se préparer pour les prochaines étapes. Nous demandons à tous les Camerounais/es qui ne sont pas encore impliqué/es dans l’action politique pour l’alternance du système de gouvernance camerounais à partir du plus haut niveau de se joindre à nous.
Le CPP a réalisé des performances importantes pendant cette élection, notamment :
• Des résultats obtenus, qui se classent parmi les meilleurs sur l’ensemble des régions du Cameroun et dans la Diaspora
• Une mobilisation extraordinaire des volontaires pour assurer la présence du CPP sur l’ensemble du triangle national
•Une efficacité et une innovation hors pair dans la conduite de la campagne
Cependant, le degré des irrégularités et de fraudes vécues pendant l’élection amène le CPP à demander l’annulation du scrutin dans l’intérêt de la démocratie camerounaise.
De fait, l’élection qui s’est déroulée le 9 octobre est une honte pour le Cameroun tout entier. Nous avons étalé notre incompétence en matière de gestion d’un processus électoral au monde entier. Cette élection est loin de se conformer aux normes africaines, n’en parlons pas des normes internationales. Pourquoi le régime actuel fait-il toujours des choix qui place le Cameroun parmi les médiocres ?
Ceux et celles qui ont fraudé ont manqué de respect pour nous citoyens/nes Camerounais et pour notre patrie. Ceux et celles qui ont posé des actes criminels en introduisant la violence, le meurtre et la haine ethnique ont effectivement mis la sécurité et la paix de notre pays en danger.
Le CPP demande aux camerounais/es de se mobiliser pour reprendre notre pays en main. Notre formation politique a mené les actions suivantes à la suite du 9 octobre :
•Le 12 octobre un recours de demande en annulation à été déposé à la Cour Suprême siégeant en tant que Conseil Constitutionnel
•Une action commune avec les autres partis politiques et acteurs de la société civile est en cours portant sur :
oL’annulation du scrutin du 9 octobre
oLa réforme immédiate du système électoral
oLa mise en place d’un cadre de concertation entre le gouvernement, les partis politiques et ELECAM afin de définir un calendrier et des modalités claires pour la réforme du système électoral et la programmation de nouvelles élections.
Enfin, nous nous attèlerons au renforcement de la mobilisation et structuration du CPP afin d’intégrer tous les nouveaux membres, de renforcer les capacités des membres existants et assurer l’excellente préparation de notre formation politique pour toutes les actions futures à mener.

Le déroulement de cette élection souligne l’importance pour l’ensemble des camerounais et camerounaises qui souhaitent voir un changement à la tête de notre nation, de se mobiliser, s’organiser et d’agir. Le grand gagnant de cette élection est l’immobilisme et la non-participation. L’une des conclusions les plus importantes à tirer de cette élection est le fait que l’immobilisme et l’inaction sont les meilleures complices du régime actuel. Le destin du Cameroun est entre nos mains, c’est l’action stratégique et structurée de la majorité des camerounais/es qui nous permettra de reprendre ce destin en main. Le pouvoir est en nous.

Edith Kahbang Walla
Présidente CPP
Candidate à l’Election Présidentielle du 9 octobre 2011