EDUCATION

VISION 

L’éducation est le moyen par lequel nous comptons transmettre l’ensemble des outils qui feront du Cameroun et des Camerounais, des références et des leaders tant au niveau continental que mondial.

Notre système éducatif doit véritablement préparer les jeunes camerounais/es à  faire face à toutes sortes de situations. Il doit outiller les Camerounais/es pour les rendre capables de mettre en œuvre dans leur contexte et dans leur environnement, les meilleures solutions aux problèmes rencontrés. Il doit favoriser l’émergence de Camerounais maitres de leur environnement, innovants, qui développent des solutions endogènes. Les Camerounaises/es qui sortent de ce nouveau système doivent pouvoir affronter en toute confiance l’ensemble des défis et des contraintes que nous impose la mondialisation.

En se fondant sur notre riche patrimoine culturel, Il doit permettre aux jeunes camerounais/es d’être des agents de progrès au sein de la société camerounaise. Il n’y a, en effet, aucune renaissance possible pour notre société  sans un enracinement de nos concitoyens et concitoyennes dans nos cultures. La Nouvelle Ecole doit pouvoir se construire à partir de la Pensée Africaine envisagée ici comme la somme de notre riche et séculaire patrimoine culturel.

Ce nouveau système éducatif doit permettre l’élévation morale et intellectuelle  des jeunes camerounais en leur donnant les moyens de réussir leur intégration dans la société. Il doit préparer les jeunes générations aux défis présents et à venir.

Notre système éducatif doit être la vitrine de nos ambitions de renaissance et puissance. Il doit surtout être une expression assez claire de la matérialisation  du projet de société « Le Cameroun Leader ».

Objectifs de la reforme du système éducatif :

  • Imprégner les apprenants des valeurs culturelles nationales
  • Faire naitre un sentiment de fierté nationale
  • Permettre aux apprenants d’avoir confiance en leur capacité
  • Développer l’autonomie et le sens de l’initiative des apprenants
  • Redonner la priorité aux savoirs et savoir-faire et non aux diplômes
  • Promouvoir le mérite à tous les niveaux
  • Lier plus profondément la théorie à la  pratique (adéquation entre la théorie et la réalité de la vie sociale)
  • Préparer les apprenants aux réalités du marché de l’emploi
  • Faire évoluer le système éducatif en tenant compte des besoins et mutations de la société.

 

A terme, cette reforme du système éducatif devra permettre qu’à la sortie de l’école, les apprenants soient des citoyens outillés tant au niveau de leur identité, de leurs droits et devoirs, des compétences et savoirs nécessaires à une insertion réussie dans la société moderne qui chaque jour se met en place.

Axes stratégiques :

  1. Pédagogie et orientation
  2. Personnel enseignant
  3. Infrastructures
  4. Management et gestion administrative
  5. Programmes d’excéllence

EDUCATION
Axe  Stratégique Pédagogie et orientation
Objectif
  • Un système éducatif qui développe le sens patriotique, les compétences pratiques, les aptitudes linguistiques et l’esprit d’entreprenariat chez les apprenants.
  • Mettre en place une pédagogie de l’excellence et du leadership
Mesures clés
  • Révision des contenus des programmes dans le sens :
    • De l’enseignement de l’histoire véritable du Cameroun (histoire politique, réhabilitation des héros et martyrs, réalités sur les systèmes politiques nationaux précoloniaux,…)
    • Du rétablissement de la Pensée Africaine comme principale référence
    • De rendre les savoirs diffusés aux apprenants utiles et pratiques dans le champ social.
  • Promouvoir le multilinguisme (langues officielles et nationales) dans les enseignements
  • Changement d’optique pédagogique :
    • approche participative et pratique
    • développement de l’esprit d’initiative et d’entreprenariat
    • diffusion de la culture de leadership
  • Révision du mécanisme d’orientation des apprenants
    • Créer des cadres de réflexion permanente sur les modes de l’orientation dans notre système éducatif
    • Augmenter l’effectif des conseillers d’orientation
    • Adapter les grilles d’orientation aux nouvelles exigences du système éducatif
  • Augmentation de l’offre de formation dans les secteurs prioritaires : médecine,  ingénierie, mines, pétrochimie, travaux publics, technologies diverses…
  • Création d’un système éducatif camerounais qui harmonise les deux sous systèmes éducatifs anglophone et francophone et consacre la Pensée Africaine…
  • Nouer des partenariats avec les meilleures universités dans le monde pour relever le niveau des universités nationales :
    • Dans un délai de cinq ans, avoir des diplômes équivalents
    • Reproduire les meilleures pratiques
  • Faire de l’exode académique un véritable levier d’appropriation de la technologie en mettant en place un véritable système d’incitation au retour et d’accueil pour la diaspora.
  • Mettre en place un institut transversal chargé de promouvoir la diffusion progressive de la Pensée Africaine dans l’ensemble du système éducatif :
    • Il coordonnera l’enseignement des langues nationales à travers les différents niveaux d’enseignement
    • Il s’assurera de l’introduction des savoirs de base africains (cosmogonie, philosophie…)  dans les programmes des différents niveaux d’enseignement.
Axe Stratégique Personnel enseignant
Objectif Améliorer le statut et les conditions de travail du personnel enseignant
Mesures clés
  • Reforme de la gestion des  ressources humaines dans le management du corps enseignant
    • Amélioration du  mode d’affectation et de promotion des enseignants
    • Elaboration de standards du profil de carrière de l’enseignant
  • Révision progressive à la hausse du salaire des enseignants
  • Instauration d’un statut  des enseignants vacataires
    • Réglementation des contrats de travail des enseignants vacataires
    • Affiliation systématique des enseignants vacataires à la sécurité sociale
    • Réglementation de la rémunération des enseignements vacataires
  • Rendre effectif la bourse pour les étudiants en cycle de recherche
  • Primes spéciales pour les enseignants officiants dans les zones enclavées
  • Instauration et intensification du recyclage des enseignants
Axe  Stratégique Infrastructures
Objectif Se rapprocher des standards internationaux en matière d’infrastructures
Mesures clés
  • Entretien et rénovation des vieilles infrastructures éducatives
  • Augmentation des infrastructures scolaires de qualité
  • Construction de salles de classe dans les zones enclavées
  • Equipement des laboratoires
  • Développement et mise en œuvre progressive d’un plan stratégique de construction d’écoles techniques en fonction des spécificités régionales
  • Numérisation des campus :
    • l’usage systématique de l’outil informatique dans l’enseignement
    • l’initiation au plus bas âge à l’outil informatique
    • l’accès systématique et gratuit des apprenants et des enseignants à des bibliothèques virtuelles pour compenser la pauvreté des bibliothèques physiques existantes
    • Créer une bibliothèque virtuelle camerounaise
  • Création d’institutions publiques pour les apprenants aux besoins spéciaux (surdoués, sous doués, handicapés,…)
  • Création de structures de formation continue dans le but
    • De recycler les chômeurs
    • De réduire l’analphabétisme des adultes
    • De permettre l’acquisition de nouvelles compétences après la formation universitaire
  • Création d’établissements avec internat (pour les apprenants) et cités (pour les enseignants) dans les petites villes.
  • Réglementer le logement estudiantin dans toute l’étendue du territoire
  • Réglementer la fixation des droits universitaires
  • Réformer la gouvernance universitaire
    • Démocratiser la prise de décision
    • Accroître le poids des syndicats estudiantins et enseignants
    • Améliorer le fonctionnement des universités
  • Optimiser la transition vers le système LMD dans les universités et les grandes écoles
  • Développer des programmes spécifiques aux populations à charge telles que les apprenants «inaptes» et les sous-doués
Axe stratégique Management et gestion administrative
Objectif Améliorer le fonctionnement de l’ensemble du système éducatif
Mesures clés
  • Fusion des ministères de l’Enseignement Supérieur, des Enseignements Secondaires, de l’Education de base et de la Formation Professionnelle en un seul ministère structuré comme suit
    • Un grand ministère de l’éducation
    • Des secrétariats  d’Etat en charge  de l’Enseignement Supérieur, des Enseignements Secondaires, de l’Education de base et de la Formation Professionnelle
  • Introduire le management par objectifs dans l’administration scolaire
  • Création de conseils d’administration pour l’amélioration du management des établissements scolaires
  • Création d’un « Conseil Supérieur de l’éducation » qui réunirait  toutes les parties prenantes à l’éducation
    • Pouvoirs publics
    • Syndicats d’enseignants
    • Représentants de parents d’élèves
    • Représentants d’élèves et d’étudiants
    • Représentants des institutions privées
    • A titre consultatif, organisations non gouvernementales spécialisées
  • Ecole primaire effectivement gratuite et obligatoire
  • Supervision plus étroite du fonctionnement des institutions privées d’enseignement
  • Stabilisation des frais de scolarité dans les établissements publics
  • Mise en place d’une nouvelle politique de financement de l’éducation :
    • associer les entreprises et les mécènes dans le financement des institutions éducatives
    • promouvoir des activités portées par les apprenants et les institutions qui augmentent l’autonomie financière
Axe  stratégique Programmes d’excellence
Objectif Faire émerger l’excellence à tous les niveaux du système éducatif
Mesures clés
  • Primer systématiquement, régulièrement et publiquement les meilleurs
  • Systématiser et multiplier l’organisation des évènements d’émulation (universiades, match des incollables,…)
  • Primer tous ceux/celles qui font des efforts ou des progrès importants.
  • Revoir les indicateurs du mérite chez les enseignants et les apprenants; incorporer des éléments tels que l’assiduité, la bonne conduite, etc.
  • Développer un encadrement particulier et adapté pour les surdoués et enfants précoces

Comments

  1. Peter Nde Saningong says:

    Where is the English version of this page? I know i have to be bilingual but so should you.

  2. NDEM André Francis says:

    Chère Madame

    Je suis André Francis NDEM, citoyen camerounais. Je travaille comme conseiller technique auprès du secrétaire général du ministère des enseignements primaire, secondaire et de l’alphabétisation du Togo, après avoir travaillé pendant 4 ans au sein du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’éducation en Afrique et des institutions telles que la Banque Mondiale et l’Agence Française de Développement.

    Je voudrais d’abord vous féliciter pour votre engagement politique dans notre pays, qui vous coûte, j’imagine, de nombreux sacrifices.

    Je vous ai découverte à l’occasion de votre “sortie” récente au sujet du calendrier électoral du Cameroun, et j’ai voulu en savoir plus sur vos idées et vos projets.

    J’ai lu avec intérêt le volet éducation de votre programme politique qui me semble compter de nombreux points positifs.

    Toutefois, permettez moi d’attirer votre attention sur le fait que dans sa version actuelle il ne traite que des aspects qualitatifs du fonctionnement éducatif et qu’il n’aborde pas la question des arbitrages quantitatifs qui est pourtant essentielle dans le contexte du Cameroun.

    Si celà vous intéresse je suis près à vous fournir une base documentaire utile sur le sujet.

    Très cordialement

    Francis NDEM

  3. Oscar F. NGOME says:

    Ce que j’apprécie le plus dans ce volet ÉDUCATION de votre politique, c’est la fusion que vous voulez faire entre, les ministères de l’Enseignement Supérieure, des Enseignements Secondaires, l’Éducation de Base et de la Formation Professionnelle. Ceci est la preuve par neuf que vous avez pu cerner les vrais problèmes qui minent le Cameroun. Ce trop plein de ministères en matière d’Éducation, constitue un frein énorme pour celle ci. FÉLICITATION Madame. Le peuple camerounais est derrière vous .

  4. Association pour la Promotion ela Vulgarisation des Sports et des Technologies says:

    Notre association se bat déjà dans ce sens et compte participer si vous le désirez à la mise en oeuvre de votre programme en matière de l’éducation.

    • ZOUDA Marcel says:

      Bonjour Présidente et ancienne camarade.Du courage ensuite pour le sérieux dont tu fais preuve dans l’ élaboration de tes objectifs politiques.Je voudrais entant qu’enseignant spécialisé pour sourds te rappeler que as oublié comme tout le monde que la seule et vraie école pour sourds à Yaoundé menace de fermer faute de moyens de fonctionnement devant le désintérêt total de l’État du Cameroun quoi qu’il parle de la gratuité de l’enseignement primaire.Il n’existe ni école pour sourds ni personnels spécialisé pour cette forme d’éducation.Ceci est un manquement grave au vue de l’avenir de 350 enfants sourds que l’ESEDA reçoit chaque année et devant le taux élevé et à raison de la scolarité.L’indigence des parents écarte tous les jours ces enfants de l’école et fait d’eux des vrais parias.Je souhaite que tu en parles aux camerounais et que tu l’inscrives dans tes projets si beaux.Merci,tu seras la seule à avoir montré au monde que tu ne négliges rien pour le bonheur de ton peuple.Je voudrais aussi te représenter dans mon bureau de vote à Yaoundé,EMANA. 77924781

  5. Chère Madame Kah Walla j’espère que vous accorderez une attention particulière au developpement du cameroun dans les nouvelles technologies de l’information (ntic).
    je vous encourage sur cette lancée .