Taking Back Our Power


  • Rebuild our fundamental institutions (1a)
  • Reform the systems that guarantee political transition (1b)
  • Construct other centers of power in the society  (1c)
  • Redefine our national identity (1d)

 

 

Take Back our Power (1)

Goal:

Power ultimately rests with the people. However, in Cameroon we have had a system of elitist power for decades. 

Our vision is therefore to redefine the conception and exercise of power in Cameroon. This entails creating systems and mechanisms that favor and impose checks and balances, participatory management of public affairs and establishing other centers of power that are directly wielded by citizens, to ensure that power ultimately rest with the people regardless of who is in elected office. 

This also involves creating a new culture of the exercise of power at all levels in Cameroon –  a culture in which power is wielded in consultation with the people, in which people involvement and participation is compulsory and where public managers are accountable and answerable to the people.  

Strategic Axes:

  1. Rebuild the foundation of our basic institutions to balance power between the three arms of government and create channels for public participation in the functioning of republican institutions
    • Constitution
    • Parliament
    • Judiciary
  1. Reform the systems that guarantee political transition and the people’s involvement in the management of public affairs
    • Electoral system
    • Decentralization

 

  1. Establish other centers where power is directly wielded by the citizens
    • Trade unions, guilds, associations
    • The media
    • Political parties

 

  1. Redefine our identity

Indigenous peoples

Ethnic diversity

Linguistic diversity

Nationality Code

 

 


Taking Back Our Power

(1a.1)

Strategic Axis Rebuild the foundations of our basic institutions to balance the three arms of government and create channels for public expression in republican institutions
Objective  Rewrite our Constitution to balance the three arms of government
Key Measures Limit the powers of the Executive 

  • Reduce the presidential term of office to five years
  • Limit the number of possible presidential terms to two
  • Strip the President of the Republic of the power to guarantee the independence of the Judiciary. Shift to a constitutional guarantee.
  • Redefine the basis of the criminal liability of the President of the Republic
    • Reformulate the liability of the President of the Republic in case of high treason
    • Specify and define cases of high treason
    • Define sentences associated with high treason
  • The President is obliged to choose the Prime Minister from the party with a majority in the National Assembly
  • Redefine the status of former presidents
    • Human resources at their disposal
    • Pension
    • Lodging, etc.
Improve the functioning of the Executive 

  • Significant reduction of the number of ministers
  • At least 40% of persons of the opposite sex holding the rank of minister
  • Introduction of modern management methods
    • Council of ministers at least twice every month
    • Cabinet meeting once every week
    • Five-year planning with a yearly, quarterly, monthly and weekly breakdown accompanied by monitoring/evaluation tools
  • Regularity and transparency in the provision of government information
    • Regular publication of the Official Gazette
    • Town Hall organized by the President of the Republic at least thrice every year with representatives of major groupings (trade unions, associations, etc. with citizens of both sexes – a quota of at least 40% of persons of the opposite sex and 40% of persons less than 25 years old)
    • Monthly report of each ministry on its achievements published and public interaction with the population
    • Implementation of e-government with priority on taxes and customs

Taking Back Our Power

(1a.2)

Strategic thrust Rebuild the foundation of our basic institutions to balance the three arms of government and create channels of public expression in the functioning of Republican institutions 
Objective  Rewrite our Constitution to balance the three arms of government
Key measures Strengthen the powers of the legislative arm of government

  • Revise the electoral map based on demographic criteria
  • Put the Senate and regional assemblies in place
  • The Legislative sets its own agenda
  • All positions in Parliament are determined by itself
  • All MPs and senators are elected
  • Quota of at least 40% for the opposite sex and 40% of persons less than 35 years old on all the lists of political parties running for elections in Cameroon; otherwise, the list will be eliminated.
Improve the functioning of the legislative arm of government

  • Reform the Local Government Training Centre (CEFAM) and set up a university for elected officers (continuous training program) with at least six weeks (in several workshops throughout the year) of compulsory training a year for each member of parliament
  • Restructure the functioning of Parliament to enable all parliamentarians to have access to technical assistance and staff in the exercise of their functions
  • MPs present a compulsory parliamentary report to their constituents at least three times every year

 

 

 

Take back our power

(1a.3)

Strategic Axis Rebuild the foundation of our core institutions to balance the three arms of government and create channels for public expression on the running of republican institutions.
Objective Rewriting our Constitution to balance the three arms of government
Key Measures Strengthen the powers of the Judiciary
Constitutional Council:

  • Analyze the need for a constitutional council. Its functions may possibly be performed by the Supreme Court;
  • Introduce gender parity;
  • Constitutional Council members are appointed for a period of nine years, renewable once;
  • Make it possible for citizens to bring matters before the Constitutional Council;
  • Define the status of Constitutional Council members;
  • Members of the Constitutional Council are appointed by the president and subject to approval by the National Assembly.

Supreme Court

  • Introduce gender parity;
  • Relieve the Supreme Court of administrative matters which will be entrusted to a Council of State;
  • The Supreme Court will be responsible for civil and criminal matters;
  • Supreme Court members are appointed by the president and approved by the National Assembly;
  • Legal proceedings against embezzlers of State funds are initiated by the Judiciary, to which such matters may also be referred by the two other powers.

Lawyers

  • Create a law school to which admission is by competitive entrance exam, or institute a regular competitive entrance exam into the bar association, with clear process and fixed dates for all exams
  • Institute the above process for bailiffs and all paralegals

 

 

 


Taking Back Our Power

(1b.1)

Strategic Axis Reform systems that guarantee political transition and the people’s involvement in the management of public affairs
Objective Reform Cameroon’s electoral system to make it fair, transparent, consensual and credible, and ensure that Cameroonians have the ultimate power to choose and change their leaders
Key Measures Consensual electoral codeEstablish an electoral code, together with all political, civil society and private sector actors, including the following key points:

  • Reduce the voting age to 18;
  • Introduce a two-round voting system for presidential elections;
  • Introduce the possibility of independent candidates for any election in Cameroon;
  • Diaspora votes;
  • Introduce a fixed electoral calendar known to all in advance;
  • Review electoral constituencies based on the demographic criterion.

Establish an Independent National Electoral Commission

  • Members shall be personalities belonging to no political party;
  • Members shall have a limited and non-renewable term of office;
  • Endowed with a budget for autonomous operation.

Modern and effective organization of elections

  • Register voters with the most appropriate technology to ensure transparency and effectiveness, and to eradicate fraud;
  • Use the most appropriate ballot papers to ensure transparency and eradicate fraud;
  • Use technology to issue voter cards upon registration;
  • Use technology and the media to communicate on the entire electoral process::
    • Registration centers and procedure
    • Location of polling stations
    • New constituencies, etc…

 

 

 


Taking Back Our Power

(1b.2)

Strategic Axis Reform systems that guarantee change and the people’s involvement in the management of public affairs
Objective Decentralize power and resources to ensure excellent services to citizens, and facilitate, as much as possible, the exercise of power by the people
Key Measures Restructure regional and local government

  • Establish regional assemblies;
  • Abolish government delegates and replace them with coordinating mayors elected in big towns;
  • Clearly delineate powers and resources at national, regional and local levels;
  • Implement a bottom-up planning system linking national, regional and local levels.

Strengthen local government capacity

  • Staff 
    • Transform CEFAM into a University of Elected Officials and revise the municipal staff curriculum;
    • At least eight weeks of training in the University of Elected Officials per year for each executive member and at least four weeks for each city council member;
    • Provide municipalities with necessary staff in key areas, e.g.: Local planning, project management, municipal roads, local infrastructure engineering, etc.;
    • Specialized training for staff in local councils and regions;
    • Specifications for local council and regional staff, which must provide technical support at local level.
  • Equipment
    • Establish an equipment-sharing system at divisional and regional levels;
    • Computerize communal databases (birth, marriage, death certificates, etc…) nation-wide;
    • Establish a clear funding system for local governments;

 

 

 

Taking Back Our Power

(1b.2)

Strategic Axis Reform systems that guarantee change and the people’s involvement in the management of public affairs
Objective Decentralize power and resources to ensure excellent services to citizens, and facilitate, as much as possible, the exercise of power by the people
Key Measures Transfer power and resources to the local level
Transfer, within five years, the following key powers:

  • Building, management and maintenance of local infrastructure: Roads, nursery and primary schools, health centers, markets and shopping centers, bus stations, cultural centers, libraries, etc…

Staff 

  • Implement a resource transfer system from central to local level
  • Implement a system for technical support to municipalities by staff of decentralized services
  • All management systems must include :
    • Recruitment based on merit
    • Continuous training
    • Career advancement based on results/achievement

Finances 

  • Implement, on a fixed calendar and system the transfer of power and financial resources to the local level within five years, based on outputs achieved in the pilot stages as well as management and absorption capacity
  • Implement, within five years, a local taxation system which:
    • Increases local taxation income
    • Monitors debt at local level
    • Ensures transparency in financial management at local level
  • Reform FEICOM for better equalization as well as transparent and fair management of local government financial resources

 

 

 


Taking Back Our Power

(1b.3)

Strategic Axis Reform systems that guarantee political transition and the people’s involvement in the management of public affairs
Objective Decentralize power and resources to ensure excellent services to citizens, and facilitate, as much as possible, the exercise of power by the people
Key Measures Develop citizenship participation in town management at local level;

  • Civic lessons for all ages offered at the municipality and requirements to qualify for certain municipal services;
  • Close collaboration between the municipality and civil society
    • Database of associations, unions, professional groups, religious organizations and others in the municipality;
    • Integrating civil society as a main actor in municipal and regional planning, as well as in projects implementation (e.g.: training, awareness, immunization, hygiene and sanitation campaigns, etc…);
  • Public participation in municipal council and municipal projects;
  • Organizing social dialogue at least four times a year at communal level;

 

 

 


Take back our power

(1c.1)

Strategic focus Ensure the people’s sovereignty by ensuring that non-institutional centers of power exist and operate to strengthen democracy in the country
Objective Allow the emergence of unions and professional groups truly representing the interests of workers and professionals from different sectors, capable of countering the power of employers and government.
Key Measures
  • Ensure the independence of unions
    • Protect the right to unionization;
    • Implement collective bargaining agreements reached;
    • Ensure union rights, including the right to strike;
  • Create forums for real dialogue and negotiation with public service unions;
  • Monitor and provide technical support for real forums of dialogue between unions and employers of the private sector;
  • Create forums for dialogue between the Government and trade unions;
  • Subsidize organizations that train leaders of unions, professional associations and other groups.
Objective Promote the emergence of a professional, reliable and sustainable media capable of acting as fourth power in the society

(1c.2)

Key Measures
  • Ensure strict compliance with press freedom;
  • Revise the system of permit granting to enable the media to obtain final permits within a reasonable time (at most one year);
  • Increase public funding to media at least 15 times, with a disbursement and monitoring system that ensures:
    • Media equipment;
    • The establishment of staff with a status worthy of the noble profession;
    • Partnerships and mergers to form strong and larger groups.
  • Media access to government information
  • Strengthen media professionalization
    • Institutionalize the press code of ethics and fund training to ensure strict compliance thereof;
    • Establish a regulatory body;
    • Revise and implement the collective agreement;
    • Reorganize the law on media establishment and operation;
    • Review the editorial line of state media to make them non-partisan and objective.

 

 


Take back our power

(1c.3)

Strategic thrust Ensure the people’s sovereignty by ensuring that non-institutional centers of power exist and operate in order to strengthen democracy in the country
Objective Promote the emergence of political parties capable of nurturing political leadership; of being a source of alternative political proposals; and of balancing the power of the ruling party.
Key Measures
  • Ensure freedom and political rights
    • Right of assembly;
    • Right to protest;
    • Right of expression, etc…
  • Increase subsidies to political parties and improve transparency in their distribution and use of those subsidies
    • Direct subsidies for training and technical support;
    • Audit of parties having received public funds.
  • Create forums for discussion on political alternatives for different issues on the nation’s management

 

 

 


Take back our power

(1d.1)

Strategic thrust Transform each of the elements of our diversity into a strength for building a unified, strong and sustainable nation that is economically and diplomatically competitive at continental and international levels
Objective Overcome permanently and positively the trauma of colonization and the failures of the reunification process, to date.
Key Measures National dialogue on reunification

  • Identify the failures and difficulties in the process to date;
  • Define a strategy to ensure true national integration;
  • Amend laws and policies that ensure systemic integration.

Implement a strategy to ensure true bilingualism

  • Language lessons at municipal level  and in the media;
  • Including exchange visits in the school curriculum for immersion;
  • Compulsory bilingualism in key public administration positions.

Integrate Cameroon political history in Cameroonian life

  • Include the independence struggle and the truth about the reunification process in textbooks starting from primary;
  • Erect monuments in our towns for heroes and heroines of the independence struggle;
  • Establish tourism routes having as theme the struggle for Cameroon’s independence and reunification.
Objective Value indigenous peoples and make their cultures part of the national heritage

(1d.2)

Key Measures National dialogue to develop a strategy for integrating cultures of indigenous peoples in our national heritage

  • Determine conservation and integration elements of both cultures;
  • Include the history and culture of those peoples in the school curriculum, starting from primary;
  • Erect monuments to commemorate and preserve Mbororo and Baka culture and history.

Develop a strategy to enable the Mbororo and Baka people to live peacefully with their neighbors

  • Find sustainable solutions to conflicts between farmers and cattle herders;
  • Find sustainable solutions to conflicts between forest preservation and exploitation for the people living within the forest.


Take back our power

(1d.3)

Strategic thrust Transform each of our diverse elements into a strength for building a unified, strong and sustainable nation that is economically and diplomatically competitive at continental and international levels
Objective Enhance our ethnic groups to make them one of the pillars of our national unity
Value our ethnic groups

  • Open more cultural centers at regional and municipal levels to promote the local cultures and traditions
  • Establish functional national museums for a thorough understanding of our ethnic groups and their cultures;
  • Include the learning of national languages in the school curriculum.

Use research on the organization of our traditional societies as an inspirational tool for redefining our modern society

  • Fund surveys and research to understand the organization of our traditional societies in terms of state organization, diplomacy, economy, etc…
  • Include our traditional models in our reflection on developing our own definitions of democracy, the state, the economy, etc…for our country.
Objective Mobilize Cameroonians living around the world for nation building

(1d.4)

  • Review our nationality code to enable every Cameroonian to keep the Cameroonian nationality after adopting another nationality, if he/she wishes;
  • Develop specific programs to enable Cameroonians living abroad to take part in Cameroon’s development, in such specific areas as health, education, sports, culture, urbanization, etc…
  • Develop programs to enable Cameroonians living abroad to invest (real estate, entrepreneurship, etc…) in Cameroon and to re-integrate Cameroonian society professionally (public and private sectors).

PERSONNES PRIORITAIRES


VISION :

La situation actuelle dans laquelle se trouve le Cameroun laisse entrevoir certains groupes de personnes dont les besoins ne sont pas pris en compte et dont les droits sont quotidiennement bafoués. Ces laissés pour compte sont les femmes, les jeunes, les handicapés et les personnes du troisième âge.

Les femmes sont la force vive de la nation. Elles jouent un rôle important dans l’économie camerounaise, dans la stabilité de la famille, dans l’éducation des enfants et leurs fortes capacités à diriger des entreprises et des institutions n’est plus à démontrer. En vertu de tout ce potentiel, la femme ne doit plus rester dans l’ombre de l’homme. Elle doit faire l’objet d’un réajustement social qui lui donne primeur, consacre et récompense à juste valeur  ses qualités et son apport.

Les jeunes sont la catégorie la plus importante de la population camerounaise. Leur nombre et leur importance leur confèrent un statut de premier choix au sein de la société. Ils doivent être au centre de toutes les politiques. Ils doivent être intégrés dans tous les échelons de la prise de décision. Particulièrement, en ce qui concerne l’élaboration des politiques de jeunesse, la définition et la mise en œuvre de stratégies de développement national. Il est donc question de construire une société camerounaise où les jeunes se sentent valorisés, où ils sont mis en confiance et où ils sont responsabilisés. Les jeunes doivent faire l’objet d’un véritablement encadrement de la part des pouvoirs publics et des autres organismes non gouvernementaux spécialisés.

Les personnes du troisième constituent cette frange de la population de notre pays qui a le mérite d’avoir bravé toutes les épreuves de la vie jusqu’à la vieillesse. Elles ont ainsi accumulé des expériences et des connaissances qui représentent une ressource incontournable pour les jeunes générations et la société toute entière.

Faire des personnes handicapées qui constituent environ 10% de la population camerounaise des citoyens à part entière, autant intégrées dans la société camerounaise que les autres membres de la nation camerounaise. Intégrer de manière systématique la question spécifique des handicapées dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques. Mettre en place des systèmes qui permettent de capitaliser sur les talents et les ressources particulières de ces catégories pour construire un Cameroun fort et prospère.
Telle est la politique ambitieuse que nous comptons mettre en œuvre à l’attention de ces personnes prioritaires dont la prise en charge et l’accompagnement participe de la réalisation du projet « Le Cameroun Leader »
Axes stratégiques :

  1. Les Femmes
  2. Les jeunes
  3. Les personnes handicapées
  4. Les personnes du troisième âge
LES FEMMES
Axe stratégique Statut des femmes
Objectifs Améliorer la place et le traitement des femmes dans la société  camerounaise
Mesures clés
  • Réforme du cadre réglementaire relatif au statut de la femme
    • Renforcement de la législation en vue de garantir l’égalité et le respect des droits fondamentaux des femmes
    • Redefinition des charges du MINPROFF
    • Identification et révision des dispositions du droit coutumier portant atteinte aux droits fondamentaux des femmes
  • Lutte contre les violences faites aux femmes
    • Mettre en place des procédures de recours judiciaires plus diligentes et efficaces
    • Définir des mesures punitives des violences au sein du mariage
    • Faciliter l’accès aux services médicaux pour les victimes 
    • Mettre en place des services d’orientation destinés aux victimes
    • Former le personnel de santé, de la justice et de la police sur la question spécifique des violences faites aux femmes
    • Concevoir et  lancer des campagnes de sensibilisation du public en vue de parvenir à une tolérance zéro à l’égard de toutes les formes de violence exercées contre les femmes et les filles.
  • Adopter des lois déclarant illégales les pratiques culturelles discriminatoires, en particulier celles qui portent sur
    • les mutilations génitales féminines,
    • le lévirat,
    • l’héritage,
    • le mariage précoce et forcé et la polygamie.
  • Renforcer l’unité de protection de la femme de la police judiciaire
  • Augmenter la représentativité des femmes dans les instances de décision
Axe stratégique L’autonomisation économique des femmes
Objectifs
  • Renforcer le pouvoir économique de la femme
  • Augmenter leur apport à l’économie nationale
Mesures clés
  • Appui technique et financier des associations féminines
  • Soutenir les institutions d’encadrement des femmes
  • Renforcement des capacités organisationnelles féminines
  • Favoriser l’accès au crédit des associations de femmes en milieu rural
Axestratégique Protection et promotion sociale de la femme
Objectifs Contribuer au plein épanouissement de la femme
Mesures clés
  • Gratuité des soins d’accouchement pour les femmes enceinte en milieu rural
  • Appui à la scolarisation de la jeune fille
    • Gratuité des études jusqu’en fin de premier cycle du secondaire en milieu rural
    • Octroi de bourses
  • Amélioration de la prise en charge socio-sanitaire des prostituées et autres victimes de la traite des femmes
  • Promouvoir les mutuelles de la santé pour faciliter l’accès aux soins des femmes du secteur non-structuré de l’emploi.
  • Révision du code de la famille en terme d’égalité des droits des époux
Axestratégique Le travail des femmes
Objectifs Abolir les discriminations dans le monde du travail
Mesures clés
  • mécanismes permettant de porter plainte en cas de violation du principe de non-discrimination dans le travail
  • Remanier le Code du travail afin de garantir aux travailleurs des deux sexes les mêmes conditions de travail.
  • Appui pour l’emploi de la femme par la multiplication des services de garderie de leurs enfants
  • La question du congé maternité

LES JEUNES
Axestratégique L’accroissement de l’offre d’emploi des jeunes
Objectifs Favoriser l’accès massif des jeunes à des emplois viables en vue d’une création de richesses durables
Mesures clés
  • Faciliter la création, le développement et la compétitivité des PME/PMI portées par les jeunes
    • Lever les contraintes institutionnelles qui entravent leur développement tels que :
      • La lourdeur des démarches administratives
      • Le poids des charges fiscales
      • Les tracasseries et obstacles de tout genre
    • Appuyer la transition du secteur formel au secteur informel :
      • Mise en place de « Revolving Fund » (mécanismes de financement dont les financements servent à financer d’autres projets) pour l’ensemble des programmes d’appui au secteur informel
      • Redynamisation et réorientation des Chambres d’Agriculture, de Mines et de Métiers sur les questions d’appui des initiatives jeunes 
    • Réduire les délais de financement du FNE et autres organismes étatiques en régularisant les réunions de leur comité de crédit.
    • Mettre en place des cadres de proposition permanente de mesures incitatives au financement des projets portés par les jeunes. 
  • Promouvoir l’auto-emploi
    • Mise en place d’un dispositif d’appui ciblé à l’auto-emploi
    • Formation aux compétences entrepreneuriales avec priorité
      • Au renforcement des capacités des femmes
      • Et à l’encadrement des promoteurs ruraux
  • Stimuler le développement des activités à haute intensité de main d’œuvre (dans le sens de la création des pôles de croissance) notamment dans le BTP.
Axestratégique Mise en adéquation de la demande d’emploi
Objectifs
  • Permettre aux jeunes d’être mieux outillés dans la recherche d’un emploi
  • Améliorer la qualité des informations diffusées par les demandeurs d’emploi
Mesures clés
  • Planification rigoureuse de l’offre de formation en fonction des tendances et perspectives sociales et économiques nationales.
  • Organisation des cours d’aide à la recherche d’emploi tant dans le système éducatif formel que par des structures de formation continue
  • Programmes d’enseignement de la seconde chance pour les jeunes désœuvrés sans qualification
  • Mise en place de systèmes / cadres de validation des compétences pour améliorer la qualité des informations communiquées par les demandeurs d’emploi
  • Mise en place d’un système de validation et d’homologation des compétences des jeunes ayant suivi un parcours « moins scolaire »
Axestratégique Amélioration du marché de l’emploi
Objectifs Permettre une meilleure correspondance entre les besoins des demandeurs et offreurs d’emplois
Mesures clés
  • Amélioration du fonctionnement des structures d’intermédiation :
    • Meilleure diffusion des informations sur les offres d’emploi
    • Augmentation du rythme et de l’offre de formation  pour des structures telles que le FNE
  • Transparence dans les recrutements
    • Mécanisme des cv anonymes
  • Organisation par les communes des « Job Fair » (Foire de l’emploi)
    • Rencontre des demandeurs et offreurs d’emplois
    • Echanges d’informations
    • Recrutements sur place
Axe  stratégique Amélioration de la régulation et du droit du travail
Objectifs Favoriser le travail decent
Mesures clés
  • Enracinement de la négociation en droit du travail camerounais (convention individuelle et collective)
  • Création d’un contrat d’apprentissage :
    • Contrat à durée déterminée de 1 à 3 ans
    • Nombre d’heures de formations variant de 400 à 750 heures par an
    • Accompagnement garantit par un professionnel ou « moniteur d’apprentissage »
  • Respect strict de la réglementation régissant les  salaires
    • Possibilité donnée aux travailleurs de signaler de façon anonyme aux  inspections du travail les manquements au droit du travail
    • Lutter contre la précarisation des emplois et le phénomène des travailleurs pauvres 
    • Veiller à l’affiliation effective des travailleurs au système de sécurité sociale
  • Création d’un poste de médiateur au sein des services déconcentrés du ministère du travail pour la collecte des plaintes individuelles et les arbitrages.
  • Redynamisation des inspections du travail
    • Possibilité légale de faire des descentes impromptues dans les lieux de travail
Axestratégique Programmes d’excellence
Objectifs
  • Valoriser les réussites
  • Créer une émulation
  • Diffuser les meilleures pratiques  
Mesures clés
  • Soutien systématique de l’Etat aux initiatives de diffusion de la culture d’entrepreneuriat
  • Prime aux jeunes entrepreneurs qui réussissent
  • Création d’un portail d’appui à la création d’entreprise et de diffusion des meilleures pratiques, de promotion des entrepreneurs jeunes à succès
  • Instauration d’une Journée de l’Entreprenariat qui sera célébrée dans les municipalités
    • Séminaires et ateliers de formation
    • Récompenses des meilleures initiatives
    • Vulgarisation des meilleures pratiques 
Axestratégique Education à la citoyenneté et au patriotisme
Objectifs
  • Diffuser chez les jeunes une culture de citoyenneté
  • Développer chez les jeunes un fort sentiment national
Mesures clés
  • Révision des contenus dans le sens de l’enseignement de la véritable histoire du Cameroun
  • Organisation grâce à un partenariat Etat-Collectivités décentralisées-Fédérations sportives-Associations de jeunes de « tournois sportifs citoyens »
  • Organisation grâce à un partenariat Etat-Collectivités décentralisées-Fédérations sportives-Associations de jeunes de « manifestations culturelles citoyennes »
  • Expérimentation d’un projet d’Université Populaire Citoyenne  
    • Permettre une diffusion des connaissances aux jeunes pendant les périodes de vacances
    • Diffuser les valeurs démocratiques et citoyennes
    • Diffuser les informations sur l’histoire du Cameroun
  • Redynamisation du Service Civique de Participation au Développement
  • Mise à contribution des maisons des jeunes et de la culture  dans la sensibilisation des jeunes sur les questions de citoyenneté à travers :
    • La projection de films et documentaires historiques
    • La tenue de tables rondes, de causeries éducatives et de débats  
Axe  stratégique Education à la morale
Objectifs Relever le niveau de la moralité des jeunes
Mesures clés
  • Mise en place d’une véritable brigade des mœurs pour lutter contre
    • l’alcoolisme,
    • la débauche sexuelle,
    • les habillements indécents des jeunes
  • Intensification des programmes de sensibilisation sur les grossesses et les mariages précoces 
  • Promotion des valeurs d’entraide et de solidarité
  • Mise à contribution des maisons des jeunes et de la culture  dans la sensibilisation des jeunes sur les questions de citoyenneté à travers :
    • La tenue de tables rondes, de causeries éducatives et de conférences – débats  

PERSONNES HANDICAPEES
Axestratégique Santé
Objectif Faciliter l’accès aux soins de santé
Mesures clés
  • Etablir le statut des personnes handicapées donnant droit aux soins et examens de santé gratuits
  • La carte d’invalidité du parent doit donner droit à des taux de prise en charge pour les enfants
  • Les structures de santé doivent être adaptées pour la prise en charge de toutes les personnes handicapées
  • Avoir une vraie prise en charge de la femme enceinte et des politiques de santé en vue de prévenir la survenance de maladies handicapantes
Axestratégique Education
Objectif Faciliter l’accès aux services d’éducation
Mesures clés
  • Mettre en place un système éducatif inclusif des handicaps dans les établissements scolaires, secondaires et universitaires
  • Etablir un statut de l’étudiant handicapé donnant droit à la formation gratuite, un système de bourse, des quota et l’accès aux grandes écoles, des formules de prise en charge des descendants, etc.
  • Mise en place d’un système d’enseignement spécialisé à vocation publique  sur l’ensemble du territoire national
  • Système de mise aux normes des établissements scolaires pour leur accessibilité aux personnes handicapées
Axestratégique Emploi
Objectif Faciliter l’accès  à l’emploi décent
Mesures clés
  • Mettre en place un système de quotas aux emplois publics et des modes d’incitation pour les employeurs privés
  • Lever la restriction de l’accès aux emplois publics
  • Ouverture de tous les concours aux personnes handicapées à des conditions particulières
  • Mettre en place un système de soutien à l’entreprenariat  des personnes handicapées; notamment l’accès aux microcrédits, une fiscalité spéciale, l’accès aux marchés publics
  • Mettre en application et enrichir les dispositions de la loi sur l’emploi des personnes handicapées
  • Mettre en place un système d’adaptation aux postes de travail et favoriser l’employabilité des personnes handicapées
  • Insertion des textes liés à l’emploi des personnes handicapées dans le code du travail
Axestratégique Représentativité
Objectif Accroitre la représentativité  des personnes handicapées
Mesures clés
  • Création d’un office National des personnes handicapées bien structuré regroupant les représentants de l’État, des organisations des personnes handicapées et les autres partenaires sociaux
  • Lois introduisant des quotas pour la représentation des personnes handicapées dans les institutions de représentation tels que l’assemblée nationale, les ministères,  communes …
  • Non paiement des cautions pour candidats handicapés aux élections
  • Subventions et appuis structurel aux organisations et institutions des personnes handicapées

POLITIQUE DU TROISIEME AGE
Axe  stratégique Reconversion sociale
Objectif
  • Encadrer les populations âgées
  • Capitaliser les savoirs et expériences des personnes âgées
  • Associer les personnes âgées à la prise de décision
Mesures clés
  • Promouvoir et offrir les emplois séniors pour occuper et financer les personnes âgées bénéficiant d’une expertise précise
  • Elaborer un système d’intervention des personnes âgées dans le curriculum scolaire pour la transmission des valeurs et pratiques culturelles locales et africaines aux apprenants
  • Mettre en œuvre un système d’intégration des retraités bénéficiant d’une expertise avérée aux instances de prise de décision de leurs anciennes administrations avec un avis consultatif
Axestratégique Sécurité sociale
Objectif
  • Garantir le respect des droits de cette population
  • Améliorer les conditions de vie des personnes âgées
Mesures clés
  • Renforcer le fonctionnement des Brigades de contrôle pour s’assurer de l’efficacité et de l’efficience des institutions d’encadrement des personnes âgées.
    • Augmenter le personnel
    • Elargir les compétences au seuil de l’administration des sanctions
  • Subventionner les structures privés et publics d’encadrement des personnes âgées (CNPS), l’Office National des Anciens Combattants, Anciens Militaires et Victimes de guerre (ONACAM) et la Mutuelle des Personnes Agées du Cameroun (MUPAC)…
  • Gratuité des soins médicaux dans les hôpitaux publics pour les personnes âgées issues du milieu rural et pour celles n’ayant pas exercé une activité professionnelle

Gratuité des prestations médicales générales dans les  services de santé  des administrations et institutions pour les retraités de ces corps spécifiques.

Axestratégique Cadre réglementaire
Objectif Améliorer la qualité  de l’encadrement des personnes âgées
Mesures clés
  • Réformer le fonctionnement de la CNPS 
    • Amélioration des conditions d’immatriculation
    • Réduire la durée exigible de cotisations
  • Faciliter et accélérer la procédure d’obtention de la pensions
    • Vieillesse et invalidité,
    • Retraite
    • Décès pour les ayants-droits
  • Amélioration des conditions de paiement des prestations sociales
  • Favoriser l’octroi des avances de pension aux demandeurs pour facilliter l’installation décente des retraités
  • Renforcer la formation du personnel à la prise en charge des problèmes de santé des personnes âgées.

POLITIQUE DE SOLIDARITE


VISION :
Nous sommes conscients de  l’inégalité naturelle de la création humaine. La qualité et le niveau de vie  des populations du nord au sud et de l’est à l’ouest ne sont guère les mêmes du point de vue du milieu géographique et des richesses biologiques. Ces particularités et divergences se répercutent sur le champ économique et social des sociétés qui y vivent.  Notre projet politique est de rétablir par le droit et au nom du sentiment commun d’appartenance à la même nation cette égalité au niveau social. Il s’agit de donner à tous les mêmes chances de réussite sociale et de bien-être.
Nous comptons élaborer une politique de solidarité nationale qui élimine les fractures et ségrégations sociales, assure un bien-être à tous et consolide l’harmonie et la paix dans notre société.

Axes stratégiques :

        1. Délinquants
        2. Filles-mères ;
        3. Orphelins
        4. Réparation des abus de l’Etat
        5. Chômeurs

POLITIQUE DE LA SOLIDARITE

Axe
stratégique

Délinquants

Objectif
  • Garantir le respect des droits de l’enfant
  • Offrir des perspectives de réinsertion sociale
  • Encadrer les enfants en conflit avec la loi
Mesures clés
  • Au plan réglementaire, élaborer un système de paiement échelonné des frais de justice pour les mineurs en conflit avec la loi condamnés à des peines assorties d’amendes financières.  .
  • Construire au moins un centre de formation et réinsertion sociale dans chaque région.
  • Systématiser le suivi de la réinsertion avec accompagnement des services sociaux, des services judiciaires et les parents concernés
  • Renforcer le système de liberté surveillée.
  • Renforcer l’implication des parents dans la prise en charge des délinquants :
  • Réforme de la plateforme Personnel juridique – Agents sociaux – Parents.
  • Mise en œuvre d’un programme de formation des parents à l’accompagnement des enfants délinquants.
Axe
stratégique

Filles-mères

Objectif
  • Offrir des pistes de réinsertion sociale aux filles-mères
  • Encadrer toutes les filles-mères
Mesures clés
  • Gratuité des consultations prénatales et des accouchements dans les hôpitaux publics
  • Offrir des sessions de formation professionnelle gratuite (informatique, couture…) pour les filles-mères nécessiteuses.
    • les artistes au centre
    • et l’Etat qui joue son véritable rôle de régulateur
  • Encadrement psychosocial par les services sociaux
  • Prise en charge des enfants des filles-mères jusqu’à la majorité des mamans (soins médicaux, nutrition, scolarité)
Axe
stratégique

Orphelins

Objectif
  • Garantir le respect des droits de l’enfant
  • Encadrer tous les orphelins
  • Offrir une éducation de qualité à cette jeunesse fragile
Mesures clés
  • Mise en œuvre d’un programme de prise en charge des orphelins du Sida (Hébergement, Nutrition, Scolarité) jusqu’à la majorité
  • Subvention des structures privées et confessionnels d’encadrement des orphelins en général
  • Construction d’au moins un grand orphelinat dans chaque région du pays.
  • Renforcer l’encadrement psychosocial des orphelins par les services sociaux
Axe
stratégique

Réparation des abus de l’Etat

Objectif
  • Rétablir la justice sociale
  • Réconcilier l’Etat et les populations
Mesures clés
  • Mettre en place une agence indépendante et transversale chargée des réparations des abus de l’Etat :
  • Recensement des cas d’abus (déguerpissements, condamnations sans procès, délocalisations…)
  • Identification des victimes
  • Evaluation de la teneur de l’abus
  • Indemnisation échelonnée…
  • Mettre en œuvre des mesures conservatoires qui permettent d’éviter les abus de l’Etat.
Axe
stratégique

Chômeurs

Objectif
  • Contribuer à la réduction du chômage
  • Permettre aux chômeurs de trouver des emplois
Mesures clés
  • Mise en place d’une offre de formation continue pour le recyclage et le perfectionnement des qualifications
  • Renforcement du fonctionnement du FNE
  • Organiser tous les trimestres un séminaire sur l’entrepreneuriat et au leadership pour multiplier les idées et renforcer capacités de création d’emplois.

POLITIQUE DU LOGEMENT

VISION :

La question du logement est au cœur des préoccupations des populations dans nos villes. En fonction de leurs moyens, les Camerounais/es construisent des habitations décentes ou précaires. Le résultat en est une urbanisation anarchique caractérisée par la prolifération d’un habitat spontané et insalubre. Ceci constitue une dynamique spatiale urbaine qui échappe au contrôle des pouvoirs publics.

Notre ambition est de favoriser un logement digne et décent à tous les Camerounais/es quelles que soient leurs classes sociales. Permettre à chacun de vivre à l’aise et fier de son habitation dans nos villes. Telle est la finalité de notre politique du logement.

Il s’agit ainsi de mettre sur pied une politique ambitieuse et volontariste qui permettra de corriger les déficiences observées au niveau de l’habitat social,  de la prolifération de l’habitat spontané, de l’insalubrité, de l’enclavement de certains quartiers sous intégrés, de l’accès limité aux services de base, de l’insécurité et de la violence. Cette politique se propose de :

  • Assurer l’accès aux services sociaux de base (eau, électricité, éclairage public…) et au logement décent
  • Faire des villes camerounaises à terme des modèles en Afrique et dans le monde

Axes stratégiques :

  1. Promotion de logements sociaux
  2. Restructuration et viabilisation des quartiers d’habitat précaire et spontanés / insalubres
  3. Développement des mécanismes de financement des logements sociaux
  4. Amélioration de la gouvernance du secteur de l’habitat

POLITIQUE DU LOGEMENT

Axe
stratégique

Promotion des logements sociaux

Objectif
  • Accroître les logements sociaux dans nos villes
  • Contrôler  la production immobilière dans les villes
  • Atténuer la ségrégation urbaine en matière d’habitat
Mesures  clés
  • Orienter les priorités de la politique de l’habitat vers la production de logements  sociaux
  • Elaborer un schéma directeur de construction des logements sociaux
  • Planification décennale de la construction de logements à loyers modérés
  • Elaboration d’un plan intégré d’occupation du sol
  • Mise en œuvre d’un programme de déguerpissement-indemnisation des populations
  • Assurer l’occupation effective des logements sociaux par les couches sociales vulnérables
Axe
stratégique

Restructuration et viabilisation des quartiers d’habitat précaire et spontanés / insalubres

Objectif
  • Assainir les bidonvilles en habitat décent
  • Améliorer les conditions de santé dans  les quartiers vulnérables
  • Réduire l’insécurité et la violence dans les quartiers
Mesures clés
  • Assurer l’accès aux services urbains de base (eau, électricité, éclairage public, borne-fontaine…)
  • Réhabilitation des vieilles bornes-fontaines existantes et réinstauration progressive de la gratuité
  • Construction des forages et des puits
  • Installation de poteaux électriques fonctionnant à l’énergie solaire
  • Identification des personnes à déguerpir des zones d’habitat à risque (marécages, sites de piémonts ou de sommet de butes…)
  • Aménagement des sites de recasements avec logements décents
  • Désenclavement et assainissement des quartiers sous-intégrés (réhabilitation de la voirie et des voies divers…)
  • Encadrement par les collectivités locales des comités de développement de quartiers (Appui technique et financier…)
Axe
stratégique

Développement des mécanismes de financement des logements sociaux

Objectif
  • Mobiliser plus de ressources financières
  • Rendre le logement décent accessible à la population la plus vulnérable
  • Financer la construction des logements sociaux dans les villes
Mesures clés
  • Renforcer le rôle du Crédit Foncier du Cameroun (institution financière) en lui permettant de
  • lever des fonds sur les marchés financiers
  • développer  de nouveaux services
  • d’accroitre le volume de ses interventions
  • Impliquer d’avantage le secteur privé
  • Promouvoir les produits des institutions de crédit qui facilitent l’accès au logement
  • Epargne-construction
  • Construction de logements remboursables  à terme
Axe
stratégique

Amélioration de la gouvernance du secteur de l’habitat

Objectif
  • Rendre le secteur attrayant et capable de répondre aux besoins des populations
  • Créer un environnement plus incitatif pour une production de masse de logements
Mesures clés
  • Réformer le cadre juridique et institutionnel de la production de l’habitat
  • Actualiser les textes réglementaires
  • Redéfinir et préciser les domaines de compétences des différents acteurs
  • Optimiser la collaboration SIC – MAETUR – CFC
  • Renforcer la coordination entre Etat, Collectivités décentralisées et Opérateurs privés
  • Mettre les matériaux locaux au centre du développement du secteur
  • Impulsion par l’Etat à travers la construction de logements sociaux en matériaux locaux
  • Renforcer le rôle des collectivités territoriales décentralisées
  • Gestion et mise en œuvre des projets immobiliers
  • Réglementer la profession d’agent immobilier
  • Communiquer et faciliter l’accès à l’information en matière d’urbanisme et d’habitat.
  • Mise en place d’un site internet diffusant les informations sur les lois, les normes, les procédures régissant le secteur de l’habitat

POLITIQUE SPORTIVE

VISION :

Le sport a figuré jusqu’à une période récente parmi les meilleurs ambassadeurs du Cameroun au niveau international. Les performances de nos sportifs ont plus contribué à la renommée internationale de notre pays que l’action diplomatique et encore moins nos performances économiques.

Ces performances attestent au moins un fait : au Cameroun, réside un formidable potentiel et de nombreux talents qui ne demandent qu’à être canalisés et encadrés à bon escient.

Notre ambition est de raviver le mouvement sportif camerounais dans toute sa diversité et sa multitude. Il s’agit de mettre fin à un certain nombre de dysfonctionnements, d’imprévisions et de manquements qui conduisent au recul prononcé du sport camerounais au niveau international.

Il s’agit pour nous de donner les moyens minimaux aux sportifs leur permettant de pratiquer dans la dignité  leur passion. Il est question de veiller au fonctionnement régulier et optimal des institutions en charge de la gestion du mouvement sportif national. Il s’agit aussi de mettre en place les mécanismes permettant de détecter les talents, les encadrer et les valoriser en vue de les attacher durablement à leur mère patrie, le Cameroun.

Il nous apparait aussi impérieux de mettre en place un nouveau système sportif qui intègre toutes les composantes de la population camerounaise (femmes, handicapés,…) et permette l’insertion des jeunes en difficultés.

Le sport doit redevenir à l’intérieur du pays une  source d’emploi et à l’extérieur un outil de rayonnement national.

Enfin, nous pensons que le sport doit véhiculer des valeurs de patriotisme, de citoyenneté et d’unité nationale.

Axes stratégiques :
Cette nouvelle politique sportive s’appuiera sur les axes stratégiques suivants :

  1. L’amélioration du fonctionnement des institutions en charge de la gestion du sport
  2. L’aménagement de l’ensemble du territoire en infrastructures sportives dignes
  3. La meilleure organisation des compétions sportives nationales
  4. La meilleure préparation de la participation aux compétions internationales
  5. La professionnalisation du mouvement sportif
  6. L’amélioration du statut des sportifs

SPORT

Axe
stratégique

L’amélioration du fonctionnement des institutions en charge de la gestion du mouvement sportif

Objectifs
  • Mettre un terme aux conflits de compétence entre la tutelle et les fédérations
  • Faire fonctionner efficacement l’ensemble des institutions en charge du mouvement sportif national
Mesures clés
  • Délimiter de façon claire et précise  les champs de compétence des différents intervenants dans la gestion du mouvement sportif
    • La tutelle ministérielle construit les infrastructures, édicte les normes et standards et veille à leur strict respect
    • Les fédérations sont en charge de la gestion et l’animation du mouvement sportif
    • Les différentes associations de clubs et de sportifs sont systématiquement consultées dans la gestion et l’animation du mouvement sportif
  • Introduire des règles et procédures qui accroissent la transparence, la visibilité et l’efficacité des institutions sportives (fédérations et clubs)
  • Auditer tous les ans les comptes des fédérations sportives par des structures d’audit indépendantes
Axe
stratégique

L’aménagement de l’ensemble du territoire en infrastructures sportives dignes

Objectifs
  • Equiper le pays en infrastructures sportives de qualité
  • Favoriser l’éclosion des talents
Mesures clés
  • Imposer aux structures d’éducations et d’insertion privées ou publiques (écoles, lycée, prison, centres d’accueil…) des standards minimaux en terme d’infrastructures sportives;
  • Aménagement d’au moins une aire sportive dans tous  les nouveaux quartiers en formation ;
  • Construction de « Parcours Vita » avec le personnel adéquat dans chaque commune;
  • Etablissement d’une charte de répartition des infrastructures sportives qui prennent en compte la distribution des populations et les prédispositions de chaque région
  • Lancement d’un projet de construction sur l’ensemble du territoire :
    • D’un stade réglementaire de 20 à 40 000 places  et d’un complexe dans chaque région
    • De dotation d’un complexe multi sport dans chaque département
  • Mettre en place un partenariat pouvoirs publics-collectivités-locales-secteur privé pour la construction et l’entretien des infrastructures économiques  à travers :
    • Des co-investissements dans les infrastructures sportives
  • La mise en place d’une Société de Gestion des Equipements et Infrastructures Sportifs dotée d’un conseil d’administration et d’une direction générale
Axe
stratégique

La meilleure organisation des compétitions sportives nationales

Objectifs
  • Mettre fin à la cacophonie actuelle et aux multiples désagréments causés acteurs/trices du mouvement sportif
  • Permettre au public de s’intéresser à nouveau aux compétitions locales
  • Relever le niveau, la qualité et la réputation des compétitions camerounaises
Mesures clés
  • Harmoniser l’ensemble des calendriers des compétions sportives nationales
  • Arrêter une date connue à l’avance de remise solennelle des trophées aux sportifs par le Chef de l’Etat
  • Décentraliser la gestion des ressources destinées à l’organisation des compétitions nationales
  • Mettre en œuvre des campagnes modernes de publicité sur les évènements sportifs nationaux
  • A terme, mise en place d’une chaine sportive nationale
  • Intégrer les meilleures pratiques au niveau africain et mondial en matière d’organisation des compétitions
  • Multiplication des programmes sports-études publics (au moins un par région);
  • Reformer les compétitions « FENASCO » et son équivalant Universitaire pour en faire un véritable outil de détection et de développement des talents;
  • Revoir la structuration des clubs pour une meilleure intégration des plus jeunes (imposer aux clubs et fédérations des catégories cadets et minimes)
Axe
stratégique

Meilleure préparation de la participation aux compétions internationales

Objectifs

Faire meilleure figure aux compétitions internationales

Mesures clés
  • Préparer à temps les participations aux compétitions internationales
    • En élaborant au préalable des plans stratégiques
    • En donnant des moyens aux directions techniques nationales de faire des voyages d’étude
    • En affectant des ressources pour la mise en œuvre du travail de préparation
  • Assainir le processus de sélection :
    • En luttant contre la corruption par l’élaboration de critères spécifiques et connu de tous
    •  En mettant fin aux interférences de la tutelle par la réaffirmation de l’autonomie dont disposent les différents responsables
  • Renforcer la discipline au sein des équipes nationales :
    • Editer des codes de conduite pour l’ensemble des équipes nationales
    • Veiller à l’impartiale et stricte application des mesures disciplinaires en cas de manquement
Axe
stratégique

La professionnalisation du mouvement sportif

Objectifs
  • Moderniser l’ensemble du mouvement sportif camerounais
  • Rehausser le niveau des compétitions nationales
  • Conserver nos sportifs dans nos championnats
Mesures clés
  • Elaborer de manière participative un plan de modernisation du mouvement sportif camerounais :
    • Redéfinition des rôles des différents intervenants
    • Elaboration des normes et standards pour les différentes structures sportives
    • Réglementation des contrats entre les clubs et les joueurs, les entraineurs et le personnel médical
    • La transition progressive vers des systèmes semi-professionnels
  • Amélioration de la réaffectation des fonds issus des participations aux compétitions internationales aux clubs
Axe
stratégique

L’amélioration du statut des sportifs

Objectifs

Faire de la pratique d‘un sport un métier décent et reconnu

  • Fixer des niveaux de rémunérations aux moins conformes aux à la réglementation en vigueur;
  • Mettre progressivement en place pour l’ensemble des sportifs des mécanismes d’accès aux produits de la sécurité sociale tels que l’assurance santé,…

La Culture

VISION

La culture est ce qui englobe tout ce que nous faisons dans notre vie et enveloppe même toute notre vie. L’essentiel des actions des populations reflètent la culture en même temps qu’elles la produisent dans une dynamique sans cesse innovante. Toute société appartient à une culture, détient une culture et produit une culture qui l’identifie en même temps qu’elle la différencie des autres. Ceci constitue alors une identité dont il faut se sentir fier. Le peuple camerounais sa culture qu’il importe de valoriser et d’en faire le flambeau du rayonnement du pays en Afrique et dans le monde. 

Notre ambition est d’élaborer les stratégies et de construire le projet « Le Cameroun leader » en se fondant sur la culture camerounaise.. 

Nous pensons que c’est à partir de sa richesse culturelle que le peuple camerounais doit penser son appartenance à l’humanité et construire son rayonnement international.

Notre politique culturelle a pour finalités les points suivants :

  1. La culture en tant qu’élément central de construction de l’Identité nationale et d’intégration nationale;
  2. Une industrie culturelle à bâtir, créatrice d’emplois viables qui contribuent à la production de richesses durables
  3. La culture  en tant que vecteur  de rayonnement international pour le Cameroun

 

Axes stratégiques : 

1. Intégration nationale et régionale

2. Cadre institutionnel

3.  Management et infrastructures

4. Conditions de travail et professionnalisme

5. Rayonnement international

POLITIQUE CULTURELLE
Axe stratégique   Intégration nationale et régionale
Objectif
  • Favoriser l’intégration nationale et régionale
  • Renforcer le sentiment d’appartenance commune à la nation
  • Faire de la diversité ethnique une richesse culturelle
Mesures clés
  • Révision du contenu du curriculum scolaire pour intégrer:
    • la véritable histoire du Cameroun,
    • l’apprentissage des cultures camerounaises sous l’angle de leur contribution à l’organisation de la société, la conception de l’état, l’économie, la sécurité sociale etc.
  • Intégration des thématiques spécifiques suivantes :
    • l’histoire et les cultures africaines,
    • les institutions continentales d’aujourd’hui
    • l’identité culturelle et le rapport avec l’extérieur;
  • Mettre en place des programmes d’échanges scolaires et académiques entre les régions du pays;
  • Permettre l’enseignement d’une langue nationale comme troisième langue d’apprentissage
  • Mettre en place une base d’archives numériques en vue de sauvegarder et de diffuser le patrimoine culturel national;
  • Créer des instituts régionaux de promotions de langues africaines et des instituts de promotion de langues locales;
  • Instaurer des évènements de célébrations des héro/ïnes nationaux/ales et continentaux/ales aux plans national et régional
  • Créer un panthéon du mérite camerounais où défunts et vivants seront célébrés ayant pour mission de réfléchir sur l’orientation idéologique, morale et culturelle du pays.
  • Mettre en place une plateforme d’échanges multiformes avec les autres Etats africains de la sous-région et du continent 
Axe stratégique Cadre institutionnel
Objectif
  • Promouvoir le développement des initiatives culturelles
  • Offrir un cadre propice au développement de ces initiatives
  • Rendre la culture locale rentable au plan économique
Mesures clés
  • Créer un fond de promotion de l’initiative culturelle avec un budget conséquent, des objectifs clairs (nombres de films, festivals à financer…) et une gestion transparente (Critères objectifs et connus de tous);
  • Mettre en place un cadre juridique et reformer les structures de promotion de gestion des droits d’auteurs
    • les artistes au centre
    • et l’Etat qui joue son véritable rôle de régulateur
  • Renforcer la lutte contre la piraterie à travers
    • la création d’unités dédiées;
    • la sensibilisation de la population,
    • le renforcement des circuits de distribution formels, etc
  • Mettre en place une fiscalité incitative en vue de promouvoir des projets culturels de qualité;
  • Renforcer l’intégration de cursus à débouchés culturels dans le système éducatif
  • Mettre en place des programmes de détection et d’accompagnement des talents;
  • Mise en place à terme d’une chaîne d’Etat spécialisée sur les questions culturelles
  • Promotion de la culture au niveau régional et local par le soutien des festivals culturels communautaires
  • Mise en œuvre de nouveau de « La Semaine de la Culture Camerounaise » résultant des concours nationaux dans les différents domaines
Axe  stratégique Management et Infrastructures
Objectif
  • Développer les infrastructures à vocation culturelle
  • Faciliter l’éclosion et le développement de l’industrie culturelle
  • Renforcer l’organisation et le fonctionnement des corporations de métiers de la culture
Mesures clés Sur le plan national

  • Construction de:
    • Au moins deux musées nationaux fonctionnels
    • Au moins une Maison de la Culture Camerounaise
    • Une ‘‘African House ’’:espace continental de rencontre, d’échange et de développement culturel

Sur le plan régional

  • Mise en œuvre d’un programme de développement des infrastructures à vocation culturelle sur le territoire nationale pour chaque région, au moins: 
    • un musée,
    • une médiathèque,
    • un centre culturel
    • une faculté ou institut dédié;
  • Mise en œuvre d’un programme de gestion d’accompagnement technique et de maintenance des infrastructures;
  • Mettre en place un partenariat Pouvoirs publics-Collectivités locales-Secteur privé pour la construction de salles de spectacles dans les principales villes
  • Apporter un appui technique et managérial aux corporations de métiers de la culture (Musique, arts dramatiques, arts plastiques…)
Axe  Stratégique Conditions de travail et  Perspectives Professionnelles
Objectif
  • Améliorer les conditions de travail des acteurs du secteur culturel
  • Offrir des perspectives de carrière professionnelle
  • Faire des métiers de la culture un vivier d’emplois décents et durables
Mesures clés
  • Mise en place d’une politique de protection sociale pour les travailleurs dans les domaines de la culture qui permette de vivre de ce métier aussi bien dans le publique que dans le privé.
  • Développer les métiers de la culture (libraires, éditeurs, conservateurs…);
  • Professionnaliser la pratique des métiers de la culture
    • Structurer  selon les domaines d’intervention
    • Arrimer la pratique locale aux normes internationales
  • Offrir des stages de perfectionnement à l’étranger 
Axe stratégique Rayonnement international
Objectif
  • Faire du contenu culturel un produit d’exportation au plan national et régional
  • Faire de la riche culture camerounaise un vecteur de rayonnement international
Mesures clés
  • Favoriser l’organisation d’au moins un festival international bi-annuel;
  • Faire de la culture un produit  d’attraction touristique;
  • Subventionner les initiatives des nationaux ayant pour finalités la promotion de nos cultures à l’Extérieur (librairies, Galeries…)
  • Assurer la participation du Cameroun aux festivals et autres évènements culturels internationaux

Système de Santé

VISION 

Notre ambition est de mettre en place un système de santé qui améliore de manière significative la santé globale des Camerounais.  Un système focalisé sur la prévention et l’éradication des maladies bénignes, l’amélioration de la qualité des soins, l’accessibilité, la normalisation et l’élimination des pratiques’informelles, la valorisation des connaissances des tradipracticiens et leur intégration dans le système de santé formel.

Axes stratégiques :

  1. Structure
  2. Accès aux soins
  3. Infrastructures
  4. Personnel
  5. Accès au médicament


SANTE
Axe Stratégique Structure
Objectif Améliorer de façon significative l’efficacité  et la transparence des organes de gestion du secteur de la santé
Mesures clés Organes centraux : Ministère, Recherche Nationale, Conseil de Médecine,

  • Mise en place d’un Conseil de Médecine regroupant d’éminents spécialistes des domaines clés : formation, traitement, médicaments, équipements, maladies clés, etc. chargé d’assurer les standards de qualité dans l’ensemble du système de santé.
  • Etablissement des normes et de la règlementation
  • Accréditation des centres de formation et contrôle régulier de ceux-ci
  • Mobilisation des ressources financières et techniques pour l’ensemble du système de santé
    • Partenariats avec le personnel médical camerounais vivant à l’étranger
    • Partenariats avec les pays partenaires spécialisés dans des domaines clés (Centres universitaires, centres de recherche, hôpitaux de référence, etc.)
  • Contrôle régulier sur le terrain de l’ensemble du système de santé
  • Renforcement des ordres du personnel médical afin de mettre en place une véritable autorégulation de ces métiers. 

Organes régionaux et départementaux

  • Assure la disponibilité des soins (collecte des informations sur les besoins)
  • Assure un appui technique aux structures de base
  • Assure le contrôle de la qualité des produits et des services rendus aux patients
  • Assure la mobilité des soins spécialisés en fonction des besoins

Organes locaux

  • Assure la gestion des infrastructures du personnel et de la distribution des médicaments
  • Assure la transition de l’informel vers le formel (cas des pharmaciens et médecins  ambulants)
Axe  Stratégique Accès aux soins
Objectifs Permettre à tous les Camerounais, niveaux de vie confondus, d’avoir accès aux soins de santé de qualité
Mesures clés
  • Mettre en place une assurance universelle qui intègre tous les camerounais (même du secteur informel) pour cela:
    • Nous étudierons les programmes pilotes actuels
    • Nous aurons 1 à 3 ans d’essai au niveau régional
  • Mettre sur pied un programme national d’ici 5 ans
  • Mettre un accent particulier sur la prévention en instituant :
    • Un bilan de santé obligatoire pour les personnes intervenant dans le système éducatif (élèves, étudiants, enseignants…), dans les entreprise et dans les lieux d’activité semi-formel (marchés, gare routières, etc. …)
  • Mettre en place une politique de prise en charge de la femme enceinte (gratuité de la prise en charge dans les zones rurales)
  • Assurer une meilleure couverture géographique en mettant en place :
    • Une stratégie intégrée avec public, privé et confessionnel
    • Un programme de transition de l’informel vers le formel (cas des médecins non clandestins) qui comprendra:
      • Un recensement
      • Une évaluation
      • Une insertion ou reconversion
  • Amélioration de l’environnement (le cadre) et du comportement des membres du corps médical
  • Réhabilitation et restructuration des services d’urgence
Axes Stratégique Les infrastructures
Objectifs
  • Arrimer nos infrastructures aux normes internationales (bâtiments, plateau technique …)
  • Rapprocher les centres de santé des populations (surtout ruraux)
  • Réduire notre dépendance vis-à-vis des techniciens expatriés
Mesures clés
  • Réhabilitation et mise à niveau
    • Au moins un hôpital de référence par région en 5 ans
    • Réhabilitation des hôpitaux régionaux (en intégrant le confessionnel et le privé)
    • Réhabilitation de tous les hôpitaux de district et centres de santé communautaire
  • Décentralisation de la gestion des hôpitaux régionaux, des hôpitaux de district et des centres de santé communautaire
  • Mise en œuvre d’un programme national de formation pour le personnel de maintenance des infrastructures et équipements hospitaliers
Axe Stratégique Personnel
Objectif
  • Augmenter le nombre et améliorer la qualité des personnels soignants (médecins, infirmier, aide soignant …)
  • Limiter voire annuler le taux de déperdition des médecins formés
  • Créer un cadre qui favorise une utilisation optimale de nos compétences présentes localement  et à l’extérieure
Mesures clés
  • Faire un audit des hôpitaux pour connaitre l’état des besoins (beaucoup de personne sont parties en retraite et n’ont pas été remplacé)
  • D’ici 5 ans avoir au moins 1000 étudiants entrant en école de médecine en mettant sur pied
    • Une faculté de médecine dans chaque université
    • Un CHU par région
  • Développer une politique de gestion du personnel (médecins, infirmiers, etc.…) qui les stabilise
    • Salaire
    • Gestion de carrière
    • Formation continue
  • Accroitre le nombre et la qualité d’infirmiers et d’aides soignants en
    • Réhabilitant les structures de formation existantes et en créant d’autres
    • Redéfinissant le programme de formation
  • Augmenter le nombre de personnel soignant
    • Recruter le personnel qui est déjà formés
    • Recycler les anciens diplômés
    • Régler la question des diplômes étrangers qui pour le moment sont peu considérés (surtout ceux des pays voisins)
    • Régler le problème des faux diplômes
  • Former les spécialistes sur place (la spécialisation est la principale cause de déperdition de nos médecins)
  • Réhabiliter le CUSS et toutes les facultés de médecine existantes (augmenter la capacité d’accueil, acquérir de nouveaux équipements…)
  • Recruter de meilleurs formateurs (nous avons un déficit d’enseignants qualifiés dans le secteur)
  • Systématiser la formation continue dans les structures hospitalières (comme c’est le cas avec le jeudi médical à l’hôpital Laquintinie)
  • Veiller à la stricte application la politique de partage du personnel entre le public et le privé.
  • Permettre la réception de la clientèle privée dans les hôpitaux publics
  • Loger les médecins et les infirmiers près des hôpitaux (créer des cités de médecin, d’infirmiers)
  • Mettre en place une politique nationale de télémédecine permettant de faire recours à des spécialistes au niveau national et international
  • Développer une politique de coopération avec les pays développés permettant un partage du personnel  médical à travers:
    • Un  programme d’échange et de travail partagé
    • Un programme spécifique pour notre diaspora
Axe  Stratégique Accès au medicament
Objectifs
  • Mettre à la disposition des Camerounais des médicaments de qualité accessibles à tous
  • Structurer les activités relevant du secteur informel 
Mesures clés
  • Résoudre le problème des pharmaciens de rue
    • Les recenser
    • Les évaluer
    • les former ou les reconvertir
  • Inciter à la création des pharmacies ou approvisionner de façon régulière les hôpitaux en milieu rural
  • Accroitre de façon significative le nombre et même la qualité des pharmaciens formés (arrêter avec les vendeurs de médicament)
  • Réduire le cout des médicaments en
    • Contrôlant la marge des pharmaciens
    • Subventionnant
    • Favorisant la production locale
  • Assurer un meilleur contrôle de la qualité des médicaments vendu sur le marché camerounais
  • Mettre sur pied des équipes de santé communautaire pour sillonner les zones rurales

EDUCATION

VISION 

L’éducation est le moyen par lequel nous comptons transmettre l’ensemble des outils qui feront du Cameroun et des Camerounais, des références et des leaders tant au niveau continental que mondial.

Notre système éducatif doit véritablement préparer les jeunes camerounais/es à  faire face à toutes sortes de situations. Il doit outiller les Camerounais/es pour les rendre capables de mettre en œuvre dans leur contexte et dans leur environnement, les meilleures solutions aux problèmes rencontrés. Il doit favoriser l’émergence de Camerounais maitres de leur environnement, innovants, qui développent des solutions endogènes. Les Camerounaises/es qui sortent de ce nouveau système doivent pouvoir affronter en toute confiance l’ensemble des défis et des contraintes que nous impose la mondialisation.

En se fondant sur notre riche patrimoine culturel, Il doit permettre aux jeunes camerounais/es d’être des agents de progrès au sein de la société camerounaise. Il n’y a, en effet, aucune renaissance possible pour notre société  sans un enracinement de nos concitoyens et concitoyennes dans nos cultures. La Nouvelle Ecole doit pouvoir se construire à partir de la Pensée Africaine envisagée ici comme la somme de notre riche et séculaire patrimoine culturel.

Ce nouveau système éducatif doit permettre l’élévation morale et intellectuelle  des jeunes camerounais en leur donnant les moyens de réussir leur intégration dans la société. Il doit préparer les jeunes générations aux défis présents et à venir.

Notre système éducatif doit être la vitrine de nos ambitions de renaissance et puissance. Il doit surtout être une expression assez claire de la matérialisation  du projet de société « Le Cameroun Leader ».

Objectifs de la reforme du système éducatif :

  • Imprégner les apprenants des valeurs culturelles nationales
  • Faire naitre un sentiment de fierté nationale
  • Permettre aux apprenants d’avoir confiance en leur capacité
  • Développer l’autonomie et le sens de l’initiative des apprenants
  • Redonner la priorité aux savoirs et savoir-faire et non aux diplômes
  • Promouvoir le mérite à tous les niveaux
  • Lier plus profondément la théorie à la  pratique (adéquation entre la théorie et la réalité de la vie sociale)
  • Préparer les apprenants aux réalités du marché de l’emploi
  • Faire évoluer le système éducatif en tenant compte des besoins et mutations de la société.

 

A terme, cette reforme du système éducatif devra permettre qu’à la sortie de l’école, les apprenants soient des citoyens outillés tant au niveau de leur identité, de leurs droits et devoirs, des compétences et savoirs nécessaires à une insertion réussie dans la société moderne qui chaque jour se met en place.

Axes stratégiques :

  1. Pédagogie et orientation
  2. Personnel enseignant
  3. Infrastructures
  4. Management et gestion administrative
  5. Programmes d’excéllence

EDUCATION
Axe  Stratégique Pédagogie et orientation
Objectif
  • Un système éducatif qui développe le sens patriotique, les compétences pratiques, les aptitudes linguistiques et l’esprit d’entreprenariat chez les apprenants.
  • Mettre en place une pédagogie de l’excellence et du leadership
Mesures clés
  • Révision des contenus des programmes dans le sens :
    • De l’enseignement de l’histoire véritable du Cameroun (histoire politique, réhabilitation des héros et martyrs, réalités sur les systèmes politiques nationaux précoloniaux,…)
    • Du rétablissement de la Pensée Africaine comme principale référence
    • De rendre les savoirs diffusés aux apprenants utiles et pratiques dans le champ social.
  • Promouvoir le multilinguisme (langues officielles et nationales) dans les enseignements
  • Changement d’optique pédagogique :
    • approche participative et pratique
    • développement de l’esprit d’initiative et d’entreprenariat
    • diffusion de la culture de leadership
  • Révision du mécanisme d’orientation des apprenants
    • Créer des cadres de réflexion permanente sur les modes de l’orientation dans notre système éducatif
    • Augmenter l’effectif des conseillers d’orientation
    • Adapter les grilles d’orientation aux nouvelles exigences du système éducatif
  • Augmentation de l’offre de formation dans les secteurs prioritaires : médecine,  ingénierie, mines, pétrochimie, travaux publics, technologies diverses…
  • Création d’un système éducatif camerounais qui harmonise les deux sous systèmes éducatifs anglophone et francophone et consacre la Pensée Africaine…
  • Nouer des partenariats avec les meilleures universités dans le monde pour relever le niveau des universités nationales :
    • Dans un délai de cinq ans, avoir des diplômes équivalents
    • Reproduire les meilleures pratiques
  • Faire de l’exode académique un véritable levier d’appropriation de la technologie en mettant en place un véritable système d’incitation au retour et d’accueil pour la diaspora.
  • Mettre en place un institut transversal chargé de promouvoir la diffusion progressive de la Pensée Africaine dans l’ensemble du système éducatif :
    • Il coordonnera l’enseignement des langues nationales à travers les différents niveaux d’enseignement
    • Il s’assurera de l’introduction des savoirs de base africains (cosmogonie, philosophie…)  dans les programmes des différents niveaux d’enseignement.
Axe Stratégique Personnel enseignant
Objectif Améliorer le statut et les conditions de travail du personnel enseignant
Mesures clés
  • Reforme de la gestion des  ressources humaines dans le management du corps enseignant
    • Amélioration du  mode d’affectation et de promotion des enseignants
    • Elaboration de standards du profil de carrière de l’enseignant
  • Révision progressive à la hausse du salaire des enseignants
  • Instauration d’un statut  des enseignants vacataires
    • Réglementation des contrats de travail des enseignants vacataires
    • Affiliation systématique des enseignants vacataires à la sécurité sociale
    • Réglementation de la rémunération des enseignements vacataires
  • Rendre effectif la bourse pour les étudiants en cycle de recherche
  • Primes spéciales pour les enseignants officiants dans les zones enclavées
  • Instauration et intensification du recyclage des enseignants
Axe  Stratégique Infrastructures
Objectif Se rapprocher des standards internationaux en matière d’infrastructures
Mesures clés
  • Entretien et rénovation des vieilles infrastructures éducatives
  • Augmentation des infrastructures scolaires de qualité
  • Construction de salles de classe dans les zones enclavées
  • Equipement des laboratoires
  • Développement et mise en œuvre progressive d’un plan stratégique de construction d’écoles techniques en fonction des spécificités régionales
  • Numérisation des campus :
    • l’usage systématique de l’outil informatique dans l’enseignement
    • l’initiation au plus bas âge à l’outil informatique
    • l’accès systématique et gratuit des apprenants et des enseignants à des bibliothèques virtuelles pour compenser la pauvreté des bibliothèques physiques existantes
    • Créer une bibliothèque virtuelle camerounaise
  • Création d’institutions publiques pour les apprenants aux besoins spéciaux (surdoués, sous doués, handicapés,…)
  • Création de structures de formation continue dans le but
    • De recycler les chômeurs
    • De réduire l’analphabétisme des adultes
    • De permettre l’acquisition de nouvelles compétences après la formation universitaire
  • Création d’établissements avec internat (pour les apprenants) et cités (pour les enseignants) dans les petites villes.
  • Réglementer le logement estudiantin dans toute l’étendue du territoire
  • Réglementer la fixation des droits universitaires
  • Réformer la gouvernance universitaire
    • Démocratiser la prise de décision
    • Accroître le poids des syndicats estudiantins et enseignants
    • Améliorer le fonctionnement des universités
  • Optimiser la transition vers le système LMD dans les universités et les grandes écoles
  • Développer des programmes spécifiques aux populations à charge telles que les apprenants «inaptes» et les sous-doués
Axe stratégique Management et gestion administrative
Objectif Améliorer le fonctionnement de l’ensemble du système éducatif
Mesures clés
  • Fusion des ministères de l’Enseignement Supérieur, des Enseignements Secondaires, de l’Education de base et de la Formation Professionnelle en un seul ministère structuré comme suit
    • Un grand ministère de l’éducation
    • Des secrétariats  d’Etat en charge  de l’Enseignement Supérieur, des Enseignements Secondaires, de l’Education de base et de la Formation Professionnelle
  • Introduire le management par objectifs dans l’administration scolaire
  • Création de conseils d’administration pour l’amélioration du management des établissements scolaires
  • Création d’un « Conseil Supérieur de l’éducation » qui réunirait  toutes les parties prenantes à l’éducation
    • Pouvoirs publics
    • Syndicats d’enseignants
    • Représentants de parents d’élèves
    • Représentants d’élèves et d’étudiants
    • Représentants des institutions privées
    • A titre consultatif, organisations non gouvernementales spécialisées
  • Ecole primaire effectivement gratuite et obligatoire
  • Supervision plus étroite du fonctionnement des institutions privées d’enseignement
  • Stabilisation des frais de scolarité dans les établissements publics
  • Mise en place d’une nouvelle politique de financement de l’éducation :
    • associer les entreprises et les mécènes dans le financement des institutions éducatives
    • promouvoir des activités portées par les apprenants et les institutions qui augmentent l’autonomie financière
Axe  stratégique Programmes d’excellence
Objectif Faire émerger l’excellence à tous les niveaux du système éducatif
Mesures clés
  • Primer systématiquement, régulièrement et publiquement les meilleurs
  • Systématiser et multiplier l’organisation des évènements d’émulation (universiades, match des incollables,…)
  • Primer tous ceux/celles qui font des efforts ou des progrès importants.
  • Revoir les indicateurs du mérite chez les enseignants et les apprenants; incorporer des éléments tels que l’assiduité, la bonne conduite, etc.
  • Développer un encadrement particulier et adapté pour les surdoués et enfants précoces

Reprendre notre pouvoir

Nous sommes les héritiers et héritières des héros et héroïnes des luttes pour l’indépendance et la démocratie au Cameroun. La célébration la plus importante que nous devons faire de notre cinquantenaire est de parachever le processus d’indépendance politique, économique et culturel commencé dans les années 1950.

Il est l’heure ! L’heure de construire un autre Cameroun pour les cinquante prochaines années.

Les camerounais et camerounaises se doivent de réaliser à partir de cette année 2011 une révolution démocratique pour :

 VISION 

Le pouvoir ultime réside dans le peuple.  Toutefois au Cameroun, nous avons vécu depuis des décennies dans un modèle de pouvoir d’une « élite » de parvenus. 

Notre vision est de redéfinir la conception et l’exercice du pouvoir au Cameroun.  Il s’agit de créer des systèmes et mécanismes qui favorisent et imposent l’équilibre entre les pouvoirs, la gestion participative de la chose publique et l’érection des contre-pouvoirs détenus par les citoyen/nes, afin de garantir que, quelque soit les dirigeants, le peuple détient la source du pouvoir et confère la légitimité. 

Il s’agit aussi de créer une nouvelle culture de l’exercice du pouvoir à tous les niveaux où celui-ci est distribué au Cameroun.  Une culture où le service public aux usagers n’est pas confondu avec un pouvoir arbitraire sur les citoyens, où l’implication et la participation sont obligatoires et où tout gestionnaire est véritablement responsable et comptable de ses agissements devant la nation.

Axes Stratégiques :

  1. Refonder nos institutions fondamentales pour équilibrer les trois branches du pouvoir (exécutif, législatif et judiciaire) et créer des canaux permettant au peuple de s’exprimer dans le fonctionnement des institutions républicaines :
    • Constitution
    • Parlement
    • Système judiciaire
  1. Réformer les systèmes qui garantissent l’alternance et l’implication du peuple dans la gestion de la cité
    • Système électoral
    • Décentralisation

 

  1. Faciliter  l’émergence de véritables contre-pouvoirs
    • Partis politiques
    • Syndicats, groupements professionnels, associations
    • Médias
  2. Redéfinir notre identité
    • Peuples autochtones
    • Diversité ethnique
    • Diversité linguistique
    • Code de nationalité
    • Jeunes et Femmes

Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Refonder nos institutions fondamentales pour équilibrer les trois branches du pouvoir (exécutif, législatif et judiciaire) et créer des canaux permettant au peuple de s’exprimer dans le fonctionnement des institutions républicaines
Objectif  Réécrire notre constitution pour équilibrer les trois branches du pouvoir
Mesures Clés  Limitation des pouvoirs de l’exécutif

  • Réduction du mandat présidentiel à cinq ans
  • Limitation du nombre de mandats présidentiels possibles à deux
  • Ne pas laisser au seul  Président de la République le pouvoir de garantir l’indépendance du pouvoir judiciaire. Passer à une garantie constitutionnelle.
  • Redéfinir les bases de la responsabilité pénale du président de la république
    • Préciser les cas de haute trahison
    • Préciser la responsabilité du président de la république en cas de haute trahison
    • Définir les peines encourues pour  haute trahison
  • Le Président est tenu de choisir le Premier Ministre dans  le parti majoritaire à  l’Assemblée Nationale 
  • Redéfinir le statut des anciens présidents
    • Personnel mis à leur disposition
    • Pensions
    • Logement, etc.
Amélioration du fonctionnement de l’exécutif

  • Réduction sensible du nombre de ministères
  • Au moins 40% de personnes de sexe opposé au rang de ministre
  • Introduction des méthodes modernes de management
    • Conseil des ministres au moins deux fois par mois
    • Conseil de Cabinet une fois par semaine
    • Planification quinquennale déclinée sur chaque année, trimestre, mois et semaine avec instruments de suivi et d’évaluation
  • Régularité et la transparence des informations gouvernementales
    • Publication régulière du Journal Officiel
    • Town Hall (conférence publique) du Président de la République au moins 3 fois par an avec les représentants des grands regroupements de la société civile et des citoyens ordinaires (Quota d’au moins 40% des personnes de sexe opposé et des moins de 25 ans)
    • Compte rendu public mensuel de chaque ministère sur ses réalisations en face à face avec les populations.
    • L’introduction de l’e-government avec priorité à l’Etat civil, aux impôts et à la douane

Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Refonder nos institutions fondamentales pour équilibrer les trois branches du pouvoir (exécutif, législatif et judiciaire) et créer des canaux permettant au peuple de s’exprimer dans le fonctionnement des institutions républicaines
Objectif  Réécrire notre constitution pour équilibrer les trois branches du pouvoir
Mesures Clés  Renforcement des pouvoirs du législatif

  • Révision de la carte électorale sur les critères de la démographie
  • Mise en place du Sénat et des Assemblées régionales
  • L’agenda du législatif est fixé par lui-même
  • Tous les postes du législatif sont déterminés par lui-même,
  • Tous les députés et sénateurs sont élus
  • Quotas de 40% au moins du sexe opposé et 40%  des moins de 35 ans sur toutes les listes des partis politiques en compétition pour les élections au Cameroun sous peine d’élimination de la liste.
Amélioration du fonctionnement du législatif

  • Dans le cadre de la réforme du CEFAM, mise en place d’une université des élus (programme de formation continue) avec au moins 6 semaines (reparties sur plusieurs ateliers) de formation obligatoire sur l’année pour chaque député
  • Restructuration du fonctionnement du Parlement  pour permettre à chaque élu au niveau national d’avoir accès à un staff technique 
  • Compte rendu parlementaire de l’élu à son électorat obligatoire au moins 3 fois par an


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Refonder nos institutions fondamentales pour équilibrer les trois branches du pouvoir et créer des canaux permettant au peuple de s’exprimer dans le fonctionnement des institutions républicaines
Objectif  Réécrire notre constitution pour équilibrer les trois branches du pouvoir
Mesures Clés  Renforcement des pouvoirs du judiciaire
Conseil Constitutionnel :

  • Evaluer la nécessité et les attributs d’un conseil constitutionnel. 
  • Les membres du Conseil Constitutionnel sont nommés pour une période de 9 ans renouvelable une fois
  • Elargir la saisine du Conseil Constitutionnel aux citoyens
  • Définir le statut des membres du Conseil Constitutionnel
  • Nomination des membres du Conseil Constitutionnel par le président et approbation par l’Assemblée Nationale.

Cour suprême

  • Introduire la parité Homme-Femme
  • Décharger la Cour Suprême du contentieux administratif qui sera confié à un Conseil d’Etat
  • La cour suprême sera chargée du contentieux civil et pénal
  • Nomination des membres de la Cour suprême par le président et approbation par l’assemblée nationale.
  • L’initiative de poursuite des responsables de détournements de deniers publics est celui du judiciaire qui peut être saisi par les deux autres pouvoirs

Personnel auxiliaire de justice

  • Créer une école d’avocats où on est admis sur concours ou instituer de manière régulière  un concours au barreau : avec un avancement clair : dates des autres examens
  • Faire de même pour les clercs (notaires)


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Reformer les systèmes qui garantissent l’alternance et l’implication du peuple dans la gestion de la cité
Objectif  Reformer le système électoral au Cameroun pour le rendre équitable, transparent, consensuel et crédible, garantissant que le peuple Cameroun détient l’ultime pouvoir du choix de ses dirigeants et de leur alternance
Mesures Clés  Code électoral consensuelEtablir avec l’ensemble des acteurs politiques aussi bien que les acteurs de la société civile et du secteur privé un code électoral comprenant les éléments clés que sont :

  • Ramener la majorité électorale à 18 ans
  • Instauration d’un scrutin à deux tours
  • Instauration de la possibilité de candidature indépendante pour toute élection au Cameroun
  • Vote de la diaspora
  • Instauration d’un calendrier électoral fixe et connu de tous à l’avance
  • Découpage électoral revu en fonction du critère de la démographie

Mise en place d’une Commission Electoral National Indépendante

  • Les membres sont des personnalités ayant aucune appartenance partisane
  • Les membres ont un mandat limité et non renouvelable
  • Doté d’un budget de fonctionnement autonome

Organisation moderne et efficace des élections

  • Inscription des électrices et électeurs avec la technologie  la plus adaptée, garantissant la transparence et l’efficacité ; éliminant la fraude 
  • Utilisation des bulletins les plus adaptés pour la transparence et l’élimination de la fraude
  • L’utilisation de la technologie pour la délivrance de la carte d’électeur au moment de l’inscription
  • Utilisation de la technologie et des médias pour la communication sur l’ensemble du processus électoral :
    • Procédure et centres d’inscription
    • Localisation des bureaux de vote
    • Découpage électoral, etc.

Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Reformer les systèmes qui garantissent l’alternance et l’implication du peuple dans la gestion de la cité
Objectif  Décentraliser le pouvoir et les ressources afin de garantir l’excellence dans les services aux citoyens et de rapprocher autant que possible l’exercice du pouvoir du peuple
Mesures Clés  Restructuration des collectivités territoriales

  • Mise en place des assemblées régionales
  • Abolissement des délégués du gouvernement et remplacement par des maires-coordinateurs élus dans les grandes agglomérations
  • Délimitation claire des compétences et des ressources entre les niveaux national, régional et local
  • Mise en œuvre un système de planification qui relie les niveaux national, régional et local et qui remonte du terrain vers le haut (bottom-up).

Renforcer les capacités des collectivités locales

  • Personnel 
    • Transformation du CEFAM en Université des Elus et révision du curriculum pour le personnel municipal
    • Au moins 8 semaines de formation dans l’université des élus par an pour chaque membre de l’exécutif et au moins 4 semaines pour chaque membre du conseil municipal
    • Doter les municipalités du personnel requis dans les domaines clés, ex : planification local, maîtrise d’ouvrage, voirie municipale, ingénierie des infrastructures locales, etc.
    • Formation spécialisée pour le personnel des collectivités décentralisées
    • Cahier de charges spécifiques pour le personnel de l’administration déconcentrée qui doit apporter un appui technique au niveau local
  • Equipements
    • Mise en place d’un système de mutualisation des équipements au niveau départemental et régional
    • Informatisation national des bases de données communales (actes de naissance, mariage, décès, etc.) 
    • Mise en place d’un système de financement pour les équipements des collectivités locales


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Reformer les systèmes qui garantissent l’alternance et l’implication du peuple dans la gestion de la cité
Objectif  Décentraliser le pouvoir et les ressources afin de garantir l’excellence dans les services aux citoyens et de rapprocher autant que possible l’exercice du pouvoir du peuple
Mesures Clés  Transférer des compétences et des ressources au niveau local
Dans une période de 5 ans transfert des compétences clés que sont :

  • Construction, gestion et maintenance des infrastructures locales : routes, écoles maternelles et primaires, centres de santé, marchés et centres commerciaux, gares routières, centres culturels, médiathèques, etc.

Personnel 

  • Mettre en œuvre un système de transfert des ressources du niveau central au niveau local
  • Mettre en œuvre un système d’appui technique aux municipalités par le personnel des services déconcentrés
  • Ensemble des systèmes de gestion doivent comprendre :
    • Recrutement basé sur le mérite
    • Formation continue
    • Progression de carrière basée sur l’obtention des résultats

Finances 

  • D’ici 5 ans, mettre en œuvre un système de transfert des compétences et des ressources financières au niveau local basé sur les résultats obtenus dans les phases pilotes et la capacité de gestion et d’absorption, sur un calendrier fixe
  • D’ici 5 ans, mettre en œuvre un système de fiscalité locale qui :
    • Accroit les revenus de la fiscalité locale
    • Contrôle la dette au niveau local
    • Assure la transparence de la gestion financière au niveau local
  • Reformer le FEICOM pour une meilleure péréquation et une gestion transparente et équitable des ressources financières des collectivités territoriales

Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Reformer les systèmes qui garantissent l’alternance et l’implication du peuple dans la gestion de la cité
Objectif  Décentraliser le pouvoir et les ressources afin de garantir l’excellence dans les services aux citoyens et de rapprocher autant que possible l’exercice du pouvoir du peuple
Mesures Clés  Développement de la citoyenneté  – participation à la gestion de la cité au niveau local

  • Cours civiques pour tous les âges dispensés à la municipalité et pré-requis pour bénéficier de certains services de la municipalité
  • Collaboration étroite entre la municipalité et la société civile
    • Base de données des associations, syndicats, groupements professionnels, organisations confessionnelles  et autres au niveau de la municipalité
    • Intégration de la société civile comme actrice principale dans la planification communal et régional et à la réalisation des projets (ex : formation, campagnes de sensibilisation, vaccination, hygiène et santé, etc.)
  • Participation de la population au conseil municipal et aux projets de la municipalité
  • Organisation du dialogue social au niveau communal au moins 4 fois par an 


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Garantir la souveraineté du peuple en s’assurant que des contre-pouvoirs non-institutionnels existe et fonctionnent de manière à renforcer la démocratie dans le pays
Objectif  Faire émerger des syndicats et groupements professionnels représentants véritablement les intérêts des travailleurs et des professionnels de différents secteurs, capable d’agir en contre-pouvoir face aux employeurs et au gouvernement.
Mesures Clés 
  • Garantir l’indépendance des syndicats
    • Protection du droit à la syndication
    • Mise en application des conventions collectives signées
    • Garantir les droits des syndicats y compris le droit de grève
  • Création des espaces de véritable dialogue et de négociation avec les syndicats de la fonction publique
  • Veille et appui technique pour des véritables espaces de dialogue entre les syndicats et les employeurs du privé
  • Mettre en place des espaces de dialogue social entre le gouvernement et les syndicats.
  • Accorder des subventions aux organisations de formation des leaders des syndicats, associations professionnelles et autres groupements.
Objectif Faire émerger des medias professionnels, fiables et durables, capable de jouer un véritable rôle de quatrième pouvoir dans la société 
Mesures Clés
  • Respect strict de la liberté de la presse
  • Révision du système d’accord des licences pour permettre aux médias d’obtenir des licences définitives dans un délai raisonnable (maximum d’un an)
  • Financement public aux médias multiplié par au moins 15 avec un système de décaissement et de contrôle qui assure :
    • L’équipement des médias
    • La mise en place d’un personnel avec statut digne de ce nom
    • Des partenariats et fusions pour créer des grands groupes solides
  • Accès des médias aux informations du gouvernement
  • Renforcer la professionnalisation des médias :
    • Institutionnaliser le code de déontologie de la presse et subventionner des formations pour en garantir le respect strict
    • Mettre en place un organe de régulation
    • Relecture et application de la convention collective
    • Réorganisation de la réglementation pour la création et le fonctionnement des médias
    • Revoir la ligne éditoriale des médias d’Etat afin de les rendre  non-partisan et plus objective


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Garantir la souveraineté du peuple en s’assurant que des contre-pouvoirs non-institutionnels existe et fonctionnent de manière à renforcer la démocratie dans le pays
Objectif  Faire émerger des partis politiques capables de créer un vivier de leadership politique, d’être une force de proposition politique et à mesure de jouer un rôle de contre-pouvoir
Mesures Clés 
  • Garantir la liberté  et les droits politiques
    • Droit de rassemblement
    • Droit de manifestation
    • Droit d’expression, etc.
  • Augmenter le montant des subventions aux partis politiques et améliorer la transparence dans la distribution et l’utilisation de ces subventions
    • Subventions directes à la formation, et à l’appui technique
    • Audit des partis ayant reçu les fonds publics
  • Créer des espaces pour le débat des alternatives politiques sur les différentes questions de la gestion de la nation


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Faire de chaque élément de notre diversité  une force pour la construction d’une nation unie, solide et durable ; compétitive sur le plan économique et diplomatique au niveau continental et international
Objectif  Surmonter de manière définitive et positive le traumatisme de la colonisation et les échecs du processus de réunification à ce jour.
Mesures Clés  Dialogue national sur la réunification

  • Identification des échecs et difficultés du processus à ce jour
  • Définition d’une stratégie pour assurer une véritable intégration nationale
  • Modification des lois et politiques qui doivent assurer l’intégration sur le plan systémique

Mise en œuvre d’une stratégie pour assurer le véritable bilinguisme

  • Cours de langue au niveau des municipalités (médiathèques)
  • Intégration des visites d’échanges dans le programme scolaire pour l’immersion
  • Obligation de bilinguisme dans des postes clés de l’administration publique

Intégration de l’histoire politique du Cameroun dans la vie camerounaise

  • Intégration de la lutte pour l’indépendance et la vérité sur le processus de réunification dans les manuels scolaires dès le primaire
  • Erection des monuments pour les héros et héroïnes de la lutte de l’indépendance dans nos villes
  • Mise en place de circuits touristiques ayant pour thème la lutte pour l’indépendance et la réunification du Cameroun
Objectif  Valoriser les peuples autochtones et faire de leurs cultures une partie du patrimoine national
Mesures Clés  Dialogue national pour développer une stratégie d’intégration des cultures des peuples autochtones dans le patrimoine nationale

  • Définir les éléments de conservation et les éléments d’intégration de ces deux cultures
  • Intégrer l’histoire et la culture de ces peuples dans le curriculum scolaire dès le primaire
  • Erection des monuments pour la commémoration et la conservation de la culture et de l’histoire Bororo et Baka

Développement d’une stratégie pour permettre aux peuples Bororos et Bakas de vivre en harmonie avec les populations autour d’eux

  • Trouver des solutions durables aux conflits éleveurs/agriculteurs
  • Trouver des solutions durables au conflit entre la conservation et l’exploitation de la forêt pour le peuple qui y vit


Reprendre notre pouvoir
Axe stratégique Faire de chaque élément de notre diversité  une force pour la construction d’une nation unie, solide et durable ; compétitive sur le plan économique et diplomatique au niveau continental et international
Objectif  Mettre en valeur nos ethnies et faire d’elles un des piliers pour la construction de notre unité nationale
Mesures Clés  Valoriser nos ethnies

  • Multiplication des centres culturels au niveau régional et municipal permettant de mettre en valeur les ethnies locales
  • Faire fonctionner des véritables musées nationaux permettant une connaissance approfondie de nos ethnies et leurs cultures
  • Intégrer l’apprentissage des langues nationales dans le curriculum scolaire

Faire de l’étude de l’organisation de nos sociétés traditionnelles un élément d’inspiration pour la redéfinition de notre société  moderne

  • Subventionner les études et recherches permettant de comprendre l’organisation de nos société traditionnelles sur le plan de : l’organisation de l’état, la diplomatie, l’économie, etc.
  • Intégrer les modèles de nos traditions dans notre réflexion sur les nouvelles définitions de la démocratie, l’état, l’économie, etc. pour le Cameroun
Objectif Mobiliser les personnes d’origine camerounaise vivant partout dans le monde pour la construction du Cameroun
  • Réviser notre code de nationalité pour permettre à tout camerounais/es d’origine de maintenir la nationalité camerounaise si ils/elles le désir après adoption d’une autre nationalité
  • Développer des programmes spécifiques permettant aux personnes d’origine camerounaise vivant à l’étranger de participer au développement du Cameroun dans des domaines spécifiques santé, éducation, sport, culture, urbanisation, etc.
  • Développer des programmes permettant aux camerounais/es vivant à l’étranger d’investir (immobilier, entreprenariat, etc.) au Cameroun et de s’insérer sur le plan professionnel (secteur public, secteur privé).

Your browser may not support display of this image.

CONSTRUIRE NOTRE PUISSANCE

VISION 

Le Cameroun a par nature une vocation de pays  leader.  Sa situation géostratégique le positionne en leader régional.  Son passé colonial l’ayant rendu bilingue, il est le pays pouvant  jeter un pont entre l’Afrique francophone et l’Afrique anglophone.  Ses ressources naturelles lui fournissent tout ce dont un pays a besoin pour une croissance économique fulgurante. Ses ressources humaines ont le potentiel d’être parmi les meilleures dans le monde comme  en témoigne la réussite académique et professionnelle des camerounais quand ils quittent leur pays.   

Il est inconcevable que ce pays qui regorge de potentialités soit aussi celui où  la majorité de la population  vit aujourd’hui dans l’extrême pauvreté, celui qui est absent sur les grandes questions diplomatiques du continent Africain et du monde, celui chez qui la médiocrité  est devenue la norme.   C’est inconcevable et inacceptable. 

Notre vision est de créer au Cameroun d’ici 2016, une fondation solide pour faire de notre pays une véritable puissance continentale sur le plan économique, un leader en Afrique et dans le monde en matière de diplomatie, un pays d’excellence.  

 

Sur le plan économique

  • Il s’agit de mettre en œuvre l’abondance des ressources  et la position géostratégique de notre pays, pour créer une culture d’excellence économique.  Cette vision est basée sur quelques éléments clés: Renforcer et réorienter du rôle de l’Etat en vue de la création des conditions cadres pour le contrôle des facteurs clés de la production nationale, la croissance du secteur privé et la création de l’emploi..
  • Créer des richesses avec et pour les camerounais à un taux de croissance réel supérieur  à la croissance de la population sur au moins 10 ans
  • Convertir le potentiel et l’énergie du secteur informel en richesses durables  pour la nation 
  • Mettre en œuvre des conditions cadres qui garantissent une compétitivité sur le marché mondial, une croissance durable et une sécurité sociale.

La stratégie économique est fondée sur les cinq axes suivants :

  1. Devenir la porte d’entrée du Golfe de Guinée
    • Faire du Cameroun un hub entrepreneurial de l’Afrique Centrale
    • Faire du Cameroun un leader régional pour les infrastructures économiques
  2. Devenir le grenier de l’Afrique centrale
    • Développement des filières agricoles prioritaires
    • Modernisation et mécanisation des pratiques agricoles
    • Développement d’une agriculture commerciale
    • Transformation des produits agricoles

 

  1. Transformer l’économie informelle en richesses durables
    • Transformation des secteurs clés
    • Stratégie intégrée pour le travail décent des travailleurs des TPE (très petites entreprises) et  du secteur  l’informel

 

  1. Développer  l’économie locale
    • Pôles de développement économique locaux
    • Accompagnement des communes dans la mise en œuvre des stratégies locales

 

  1. Développer le secteur minier national
    • Stratégie de développement durable

 

  1. Faire de notre force de travail un pilier de notre puissance économique
    • Assurer le travail décent à l’ensemble des travailleurs

 

 


Construire Notre Puissance
Axe stratégique Devenir la porte d’entrée du Golfe de Guinée 
Objectif  Mettre en place un environnement des affaires incitatif à la création et la croissance des entreprises au Cameroun
Mesures Clés  Faire du Cameroun un hub entrepreneurial de l’Afrique Centrale

  • Transparence et rapidité pour tous les actes administratifs liés à la création et la gestion des entreprises. 
  • Rendre la fiscalité efficace  avec :
    • L’utilisation de la technologie pour assurer la transparence et éliminer la corruption
    • L’élargissement de l’assiette fiscale avec l’accompagnement des entreprises de l’informel vers le formel
    • L’allègement de la fiscalité pour l’ensemble des entreprises et l’intégration de  mesures incitatives à la création d’emploi et à la croissance
  • Mettre en œuvre une véritable stratégie de développement et d’accompagnement de l’entreprenariat comprenant :
    • Un système de financement adapté aux besoins des entreprises camerounaises
      • Reforme du système judiciaire, sécurisant les institutions financières pour prêter au TPE ; PE et ME
      • Fonds de garantie de l’état permettant aux institutions financières de minimiser le risque
    • Un système d’éducation continue qui fait de l’entreprenariat une option principale pour les jeunes et les moins jeunes
    • Une politique d’accessibilité à la technologie afin de renforcer la compétitivité
      • Réduction voir élimination des taxes sur les produits de technologie
      • Partenariats avec les grands groupes mondiaux afin de faciliter l’accès dans les programmes de développement
  • Rendre les informations économiques fiables et transparentes
    • Création d’une agence de certification des informations financières des entreprises qui donne un label aux entreprises  et permet l’accès aux financements et aux marchés de l’Etat.
    • Programmes tri-partite (entreprise, état, institutions financières) facilitant la régularisation de la comptabilité et la fiscalité de l’entreprise, l’accès au crédit et l’accès aux marchés de l’état
    • Informations macroéconomiques fiables et disponibles (statistiques économiques, secteurs prioritaires, code d’investissement,…)
    • Renforcement de l’Institut National de la Statistique, publication intégrale des résultats du recensement de 2005, réalisation d’un recensement régional chaque année et d’un recensement général tous les 10 ans
    • Participation des collectivités décentralisées dans la collecte et la diffusion des données

Développer les infrastructures économiques permettant au Cameroun de devenir la véritable porte d’entrée de l’Afrique Centrale

  • Energie :
    • Exploitation effective du potentiel hydroélectrique et gazier du Cameroun
    • Amélioration du cadre règlementaire pour l’exploitation de l’énergie pour permettre une exploitation décentralisée
    • Accompagnement des communes dans la mise en place des systèmes de production et de distribution locaux
    • Diversification des sources avec un accent sur le solaire et le biogaz
    • Amélioration du cadre règlementaire pour permettre une exploitation décentralisée de l’énergie
    • Innovation dans la recherche des financements pour l’investissement dans ce secteur, notamment avec des partenariats public-privé
  • Infrastructures routières :
    • Développement des infrastructures routières permettant d’assurer le transport entre toutes les grandes villes du Cameroun par des voies bitumées
    • Priorité aux axes permettant de désenclaver les grands bassins de production et de  faciliter le commerce transfrontalier
  • Transport aérien :
    • Remettre à niveau  les 3 aéroports internationaux du Cameroun,
    • Rendre fonctionnel l’ensemble des aéroports du Cameroun
    • Etablir un partenariat international permettant à la  Compagnie nationale de devenir le transporteur aérien principal de l’Afrique Centrale (préférence pour un partenariat sous-régional)
  • Transport ferroviaire :
    • Réhabiliter et renforcer l’ensemble du système ferroviaire existant.
    • Développer le réseau ferroviaire pour la desserte voyageurs des 10 régions et l’accès des marchandises et matières premières aux ports de Douala, Kribi, Limbé-Tiko. 
  • Infrastructure donnant accès à l’internet :
    • Libéraliser l’accès à la fibre optique afin de garantir un accès de qualité (rapide)  au plus grand nombre.  

Construire Notre Puissance
Axe stratégique Devenir le grenier de l’Afrique centrale
Objectif  Développer une agriculture de marché permettant de faire du métier d’agriculteur une activité viable et un véritable pôle de développement économique pour le Cameroun
Mesures Clés  Développement des filières prioritaires

  • Identifier les filières clés qui permettent d’assurer la sécurité alimentaire, la compétitivité sur le marché régional et international (maïs, plantain, riz, produits vivriers, palmier à huile, café, cacao, coton)

Accompagnement de l’agriculture avec une stratégie intégrée

  • Agrandir la surface des parcelles de production
    • Mise en place de politiques d’exploitation, développement de la politique foncière et mise en place de coopératives afin de permettre aux agriculteurs/trices d’agrandir sensiblement les parcelles d’exploitation
  • Moderniser les pratiques pour les agriculteurs
    • Mise en œuvre des politiques permettant l’achat et l’utilisation groupée des équipements agricoles, en collaboration avec les collectivités décentralisées
    • Etablir le lien direct entre le Ministère de la Recherche Scientifique, les centres de recherche et les agriculteurs pour assurer l’accès aux résultats de la recherche et à la technologie
  • Assurer le financement de la  filière agricole avec un système de financement décentralisé en partenariat avec les institutions financières du privé. 
  • Mettre en œuvre sur le plan national une politique de formation agricole qui intègre des collèges et instituts agricoles aussi bien que la formation continue pour les agriculteurs au niveau décentralisé
  • Faire de la vulgarisation agricole un vrai levier de la performance , un métier géré au niveau décentralisé et astreint à l’obtention de résultats. 

Transformation des produits agricoles

  • Accompagner l’investissement dans la transformation agricole qui peut créer l’emploi et la valeur ajoutée au niveau local.
  • Faire de la transformation agricole un levier de développement économique pour les plus pauvres et pour la transition des acteurs du secteur informel vers le formel.
  • Développer au moins une agro-industrie dans chaque région du Cameroun 

Marketing Agricole

  • Développer la marque « Cameroun » pour les produits agricoles en développant un branding pour des produits spécifiques ex : Kumbo Potatoes, Ananas de Njombe, etc.
  • Accompagner la commercialisation agricole au niveau régional, continental et international avec une stratégie comprenant missions commerciales, campagnes de publicité, appui des ambassades, etc.
  • Faire des marchés locaux et transfrontaliers des véritables poumons des économies locales en les dotant des infrastructures et des services modernes

Gestion durable des terres

  • Promotion de techniques agricoles qui préservent les écosystèmes
  • Révision globale du système pour assurer plus d’équité dans l’accès et le contrôle des terres
  • Définir une politique prudente de cession des terres aux entrepreneurs non-camerounais pour l’exploitation agricole
    • Cession restrictive
    • Encadrement rigoureux des concessions


Construire Notre Puissance
Axe stratégique Transformer l’économie informelle en richesses durables
Objectif  Faciliter la conversion des acteurs de l’économie informelle vers l’économie formelle afin de leur permettre de bâtir des entreprises durables, d’avoir accès au système financier formel et d’accroître leur contribution à la création des richesses. 
Mesures Clés  Mettre en œuvre une stratégie intégrée pour la conversion de l’économie informelle vers l’économie formelle

  • Identification des secteurs clés ayant le plus grand impact économique dans chaque région.
  • Accompagnement des acteurs avec :
    • La formation
    • La  régulation de l’information financière
    • La gestion du personnel
    • La facilitation de l’accès au financement
    • La facilitation de l’accès aux marchés avec des programmes tels que :
      • L’arrimage aux grandes entreprises
      • Le soutien à l’exportation
  • Mettre en œuvre une stratégie pour l’accompagnement de l’ensemble des entreprises (formelles et informelles) pour assurer le travail décent dans toute entreprise.


Construire Notre Puissance
Axe stratégique Développer les économies locales
Objectif  Développer les pôles économiques régionaux afin d’atteindre un développement national équilibré permettant aux camerounais de s’épanouir économiquement et socialement dans les 10 régions du Cameroun. 
Mesures Clés  Mettre en œuvre une stratégie intégrée pour le développement économique local

  • Identification des pôles de développement économique ayant le plus grand potentiel économique dans chaque région, notamment pour la création d’emploi
  • Accompagnement des communes pour la mise en œuvre des conditions cadres locales facilitant la création d’entreprise et  d’emplois.
    • Facilitation d’accès aux services administratifs (impôts, CNPS, etc.)
    • Facilitation d’accès aux services publics  (eau, électricité, etc.)
    • Facilitation d’accès au financement
    • Facilitation d’accès aux marchés locaux
  • Faciliter la coopération décentralisée ayant pour but le développement économique local
  • Reconnaissance des entreprises régionales créatrices de richesse et de l’emploi
Axe stratégique Développer le secteur minier national
Objectif  Faire une exploitation transparente et durable des ressources minières afin de créer des emplois décents, de la valeur ajoutée et des fonds de réserves nationales
Mesures Clés  Mettre en place une politique d’exploitation minière attractive et transparente qui intègre les intérêts des camerounais à long terme

  • Rendre public le potentiel minier du Cameroun, ouvrir le débat public sur l’exploitation de ces ressources et rendre régulièrement compte sur cette exploitation.
  • Tirer les leçons des autres pays exploiteurs de ressources minières afin de :
    • Assurer la valeur ajoutée locale dans l’exploitation minière
    • Eviter le syndrome hollandais ou la malédiction des ressources
    • Assurer l’intégration des exploitants artisanaux dans le circuit formel
  • Créer une filière en mines dans les universités camerounaises afin de pouvoir former les spécialistes dans ce domaine pour l’ensemble de la sous-région. 


Construire Notre Puissance
Axe stratégique Faire de notre force de travail un pilier de notre puissance économique
Objectif  Mettre le travailleur au centre de la croissance économique en s’assurant que dans le secteur formel ou l’informel il/elle jouit d’un travail décent lui permettant d’accroitre la productivité et de créer des richesses pour la nation
Mesures Clés 
  • Révision du salaire minimum  à la hausse
  • Mise en place des produits d’assurance clés, notamment santé et retraite pour les travailleurs du secteur formel et du secteur informel
  • Protéger  le droit des travailleurs à se syndiquer et  assurer la mise en place des conventions collectives
  • Mise en place des programmes de formation continue pour les travailleurs au niveau de collectivités décentralisées et en coopération avec les  groupements du patronat  afin d’assurer le renforcement continu des capacités
  • Définir et mettre en œuvre une stratégie pour l’accompagnement de l’ensemble des entreprises (formelles et informelles) pour assure le travail décent dans toute entreprise.